/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: La Tuque passe au rouge dans la frustration

Coup d'oeil sur cet article

Le passage en zone rouge de La Tuque, en Mauricie, a été accueilli avec incompréhension et frustration, la municipalité ne comptant que deux cas actifs.

Dans le milieu des affaires, c'est la consternation. Avec une deuxième fermeture imposée, il faudra être à l'écoute des besoins des restaurateurs, des propriétaires de bar et des microbrasseurs, a averti Karine Rochette, directrice de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Haut-Saint-Maurice, visiblement amère.

Le maire Pierre-David Tremblay a, de son côté, déploré avoir été placé devant un fait accompli. «C'est une décision qui a été précipitée», a-t-il dit jeudi à TVA Nouvelles.

Cette décision de la Santé publique est d'autant plus incompréhensible que La Tuque n'avait connu que 14 cas depuis le début de la deuxième vague, dont neuf circonscrit à une seule éclosion à la Résidence des Bâtisseurs.

Dans une publication apparue et rapidement retirée de sa page Facebook, la députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, avance l'explication que c'est le manque d'infirmières et le personnel épuisé dans le réseau de la santé qui auraient motivé la décision des autorités sanitaires.

De son côté, le ministre responsable de la région affiche une certaine résignation. «Il faut que ce soit des décisions qui tiennent compte d'une cohésion territoriale; on ne peut fragmenter à l'infini», a commenté Jean Boulet.

Il semble d'autre part exclu de voir les barrages routiers de la première vague réapparaître aux portes de la ville.