/entertainment/music
Navigation

Dans l’univers de Clémence

Des chanteuses ont rendu un hommage musical à l’artiste

Enregistrement du spectacle-entretien de Clémence DesRochers
Photo Ben Pelosse Clémence Desrochers a été au centre d’un hommage bien senti enregistré jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

La vie d’factrie, Deux vieilles, Je ferai un jardin... Clémence DesRochers a écrit plusieurs chansons marquantes au cours de sa longue carrière. Plusieurs chanteuses lui ont rendu hommage jeudi dans un spectacle-entretien touchant ponctué de plusieurs rires. 

Clémence DesRochers était en belle forme pour ce spectacle animé par Monique Giroux, jeudi au Théâtre de la Ville de Longueuil. L’événement se voulait le premier de quatre qui mettront aussi en vedette Jean-Pierre Ferland, Stéphane Venne et Yvon Deschamps.

Cette série, appelée L’histoire de mes chansons, devait initialement se tenir devant des publics distanciés de 250 personnes, au Théâtre de la Ville, à Longueuil. Mais face aux nouvelles mesures de confinement, le producteur Martin Leclerc a décidé de tenir les enregistrements dans cette même salle pour une future webdiffusion en novembre.

Au programme jeudi, l’animatrice Monique Giroux s’entretenait avec Clémence sur ses chansons les plus marquantes. Et des chanteuses bien connues du grand public sont venues les interpréter.

Joe Bocan faisait partie des artistes retenues pour interpréter quelques chansons marquantes.
Photo Ben Pelosse
Joe Bocan faisait partie des artistes retenues pour interpréter quelques chansons marquantes.

En tout, neuf morceaux ont été chantés par Joe Bocan, Marie Carmen, Marie Michèle Desrosiers, Luce Dufault, Sophie Faucher, Marie Denise Pelletier et Marie-Élaine Thibert.

Ne manquant pas de fougue, Clémence DesRochers nous a bien fait rire lorsqu’elle s’est mise à quatre pattes pour mimer comment elle s’occupait de son jardin, au moment de parler de la pièce Je ferai un jardin.

« Aide-moi ! a-t-elle ensuite lancé à Monique Giroux, car elle peinait à se relever. Mais nullement désemparée, l’artiste de 86 ans a enchaîné en se promenant dans le décor et en jasant avec une lampe. « Où suis-je ? » a-t-elle lancé d’un air moqueur.

Dans son salon

Très feutrée, la scénographie nous montrait les deux protagonistes assises dans des fauteuils, dans un décor qui recréait un salon avec mur de brique, affiches de spectacles et vinyles de Clémence. À l’arrière, on pouvait voir une immense photo du centre-ville de Montréal.

Plébiscitée pour les textes de ses chansons, Clémence DesRochers a aussi bien pris soin de souligner le travail de Marc Larochelle, qui en a composé plusieurs mélodies.

« Il a été très important dans ma vie. J’ai été très chanceuse de le connaître... et lui aussi (rires) ! »

La robe de soie, La ville depuis, Full Day of mélancolie, Deux vieilles, L’homme de ma vie et La vie d’factrie (« une chanson parfaite » selon Monique Giroux) ont amené plusieurs moments d’émotion qui ont semblé toucher sincèrement l’artiste.


♦ Le spectacle-entretien de Clémence DesRochers sera diffusé le 5 novembre sur la plateforme lepointdevente. La série L’histoire de mes chansons se poursuivra ensuite avec Jean-Pierre Ferland (12 novembre), Stéphane Venne (19 novembre) et Yvon Deschamps (26 novembre).