/sports/others
Navigation

50e édition du Gala de l’athlète: Dubreuil couronné athlète de l’année

SSKATING-OLY-2018-PYEONGCHANG
Photo d’archives Laurent Dubreuil a mis un point d’exclamation à une saison de rêve en remportant le titre d’athlète par excellence au Gala de l’athlète.

Coup d'oeil sur cet article

Le patinage de vitesse et le rugby ont volé la vedette, jeudi, à l’occasion du Gala de l’athlète qui s’est déroulé pour la première fois de son histoire de façon virtuelle.

Médaillé d’argent au championnat mondial sprint au classement cumulatif, Laurent Dubreuil a été couronné athlète par excellence de cette 50e édition. À Hamar en Norvège, Dubreuil est devenu seulement le quatrième Canadien de l’histoire à monter sur le podium dans les 50 ans du mondial sprint.

Le patineur longue piste de Lévis a aussi remporté l’argent aux 1000 m du championnat mondial en plus de terminer au troisième rang sur 500 m et 1000 m au classement général de la Coupe du monde.

«C’est clairement la meilleure saison de ma carrière, a déclaré Dubreuil dont la dernière médaille au mondial remontait à 2015. C’est une saison que je vais me souvenir toute ma vie. Après un automne moyen, j’ai connu un hiver magique. À chaque course, je livrais une meilleure performance. C’est l’objectif que je recherchais depuis longtemps. J’ai aussi connu une éclosion aux 1000 m, éclosion que j’attendais depuis longtemps.»

Papa pour la première fois en juillet 2019 tout juste avant de partir pour les premiers camps d’entraînement à Calgary, Dubreuil ne croyait pas connaître une telle saison. Il a rendu hommage à son épouse Andréanne. «Ce fut un travail d’équipe plus que jamais, a-t-il louangé. Je n’aurais pas pu connaître une telle saison sans l’apport de ma femme. Je pensais vivre une saison de transition parce que je devenais papa pour la première fois. Merci aussi à mon entraîneur (Gregor Jelonek) qui a connu une saison exceptionnelle avec le succès sur la scène internationale de plusieurs patineurs.»

Autre victoire

Dubreuil a aussi remporté le titre d’athlète par excellence sur la scène internationale alors que Jelonek a été honoré comme entraîneur international par excellence.

«Avec Laurent et Antoine Gélinas-Beaulieu, nous avons remporté deux médailles au championnat mondial, ce qui n’est pas banal, a souligné Jelonek. C’est inspirant. Je veux remercier mes trois collègues entraîneurs au Centre national à Québec qui font un travail incroyable.»

La récolte du patinage de vitesse longue piste ne s’est pas arrêtée là. Fort d’une cinquième place au classement cumulatif du championnat mondial junior disputé en Pologne, Hubert Marcotte a remporté le prix de l’athlète par excellence au niveau national. «Je ne pensais pas gagner et je suis surpris de ma sélection, a souligné avec son plus beau sourire le patineur natif de Pont-Rouge qui s’est spécialisé en longue piste l’an dernier. C’est encourageant d’obtenir de bons résultats même si on s’entraîne dans des conditions difficiles à Québec.»

Retour remarqué

Sur la touche pendant 18 mois après avoir soigné une blessure à un genou, Karen Paquin est revenue en force en contribuant à la qualification du Canada pour les Jeux olympiques de Tokyo en rugby à 7. Paquin a remporté le titre de partenaire/coéquipier par excellence sur la scène internationale. Elle avait aussi remporté cet honneur en 2016 après avoir contribué à la conquête de la médaille de bronze du Canada aux Jeux olympiques de Rio.

Après Tokyo, Paquin souhaite aussi mériter un poste au sein de l’équipe canadienne de rugby à XV qui prendra part à la Coupe du monde. 

Après avoir mené le Rouge et Or au premier titre national de l’histoire du RSEQ en rugby, Kévin Rouet a remporté le prix d’entraîneur national par excellence. Joueuse par excellence au pays sur la scène universitaire et élue sur l’équipe d’étoiles du championnat canadien, Fabiola Forteza a complété la récolte du rugby en mettant la main sur le titre de partenaire/coéquipière par excellence au niveau national.  

  • Découverte féminine, Megan Heckey, ski alpin 
  • Découverte masculine, Loïc Tremblay, plongeon 
  • Entraîneur national, Kévin Rouet, rugby 
  • Entraîneur international, Gregor Jelonek, patinage de vitesse 
  • Athlète/étudiant, Frédérique Beauchamp, basketball 
  • Partenaire/coéquipier national, Fabiola Forteza, rugby 
  • Partenaire/coéquipier international, Karen Paquin, rugby 
  • Sport individuel national, Hubert Marcotte, patinage de vitesse 
  • Sport individuel international, Laurent Dubreuil, patinage de vitesse 
  • Athlète de l’année, Laurent Dubreuil, patinage de vitesse