/world/pacificasia
Navigation

Kim Jong Un rend hommage aux soldats chinois décédés lors de la guerre de Corée

Kim Jong Un rend hommage aux soldats chinois décédés lors de la guerre de Corée
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Séoul | Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a rendu hommage aux millions de soldats chinois qui ont combattu jusqu'au bout la coalition dirigée par les États-Unis et sauvé ainsi son pays d'une défaite durant la guerre de Corée, ont rapporté jeudi les médias officiels.  

Ce conflit sanglant (1950-53) a été le premier, et jusqu'à présent le seul, dans lequel les armées chinoises et américaines se sont affrontées directement dans un combat de grande ampleur.

Dans un contexte de vives tensions entre Pékin et Washington, la Chine fait grand cas du 70e anniversaire du début de l'engagement de son armée dans cette guerre.

La Chine est de longue date un allié et un soutien économique de la Corée du Nord. 

L'ancien président Mao Tsé-toung, dont le fils Mao Anying était mort au combat en Corée, avait décrit ces relations comme étant «proches comme des lèvres et des dents».

Elles ont cependant fluctué au fil des ans en raison des ambitions nucléaires de Pyongyang. 

Cependant, depuis que les négociations entre les États-Unis et la Corée du Nord sont au point mort, Pyongyang et Pékin se sont rapprochés.

M. Kim s'est rendu au cimetière des «Volontaires du peuple» chinois, ainsi qu'étaient appelés ces soldats, pour célébrer cet anniversaire, a rapporté l'agence de presse officielle KCNA, qualifiant cette entrée de la Chine dans le conflit de «contribution historique à la grande victoire».

La coalition emmenée par les États-Unis sous la bannière des Nations unies avait réussi à repousser les troupes nord-coréennes quasiment jusqu'à la frontière avant l'envoi par Mao Tsé-toung de millions de soldats pour prêter main forte aux Nord-Coréens.

«Chaque région de notre pays est étroitement associée au sang rouge versé par les "Volontaires du peuple" chinois qui ont courageusement combattu dans la guerre contre les agresseurs impérialistes», a déclaré M. Kim.

Des fleurs ont été déposées au nom du dirigeant nord-coréen devant le principal monument de ce cimetière ainsi qu'au pied de la tombe de Mao Anying, auquel il a présenté ses hommages.

Cette visite de M. Kim traduit de nouveaux rapports entre les deux voisins, contrastant avec ceux qui avaient marqué le 65e anniversaire. 

Il y a cinq ans, leurs relations étaient mauvaises et M. Kim n'avait pas encore rencontré le président chinois Xi Jinping.

La guerre de Corée s'est terminée par un armistice, non par un accord de paix, ce qui signifie que les deux voisins sont encore, techniquement, en état de guerre.