/news/transports
Navigation

Véhicules hors route: Québec veut imposer un permis de conduire

Véhicules hors route: Québec veut imposer un permis de conduire
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec entend exiger des usagers circulant sur des véhicules hors route (VHR) de détenir un permis. 

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a déposé jeudi un projet de loi en ce sens à l’Assemblée nationale.

Le permis de conduire sera nécessaire pour circuler dans les sentiers autorisés, aménagés et exploités par les clubs d'utilisateurs, mais aussi sur les terres publiques ou sur les terres privées d'une municipalité, a-t-on précisé.

  • Écoutez l'entrevue du président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Le gouvernement souhaite également encadrer la formation des guides d’excursion et la location des véhicules hors route. Il entend par ailleurs faire en sorte que les mesures liées aux capacités de conduite affaiblies par l'alcool ou la drogue s’appliquent en sentier et en tout autre lieu de circulation hors route, a-t-on aussi mentionné.

«La pratique du VHR est un important moteur de développement économique et touristique pour nos régions et un loisir apprécié par de nombreux Québécois et Québécoises», a dit le ministre Bonnardel par communiqué.

Véhicules hors route: Québec veut imposer un permis de conduire
Photo d'archives

«Malheureusement, depuis plus de 10 ans, on compte chaque année environ une vingtaine de décès et de blessés graves liés à ce loisir, a-t-il poursuivi. Notre gouvernement agit en resserrant les règles afin de garantir un environnement plus sécuritaire pour les adeptes de VHR, mais aussi pour tous les usagers qui empruntent les sentiers. Ce sont tous les Québécois et les Québécoises qui seront gagnants à la suite de cette réforme de la pratique du VHR.»