/world/america
Navigation

Virus au Pérou: premier jour depuis six mois avec moins de 50 morts

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois depuis six mois, le Pérou a enregistré moins de 50 morts dues à la COVID-19 jeudi, alors que le nombre des contaminations et des décès baisse lentement.

Le nombre de cas confirmés s’élève à 879 876, avec 2991 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, et 47 décès supplémentaires, pour un total de 33 984 morts, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Après la fin du confinement obligatoire qui a duré plus de 100 jours le 1er juillet, la situation s’est aggravée, avec un record de 277 morts le 13 août.

Depuis, les chiffres baissent lentement, et au mois d’octobre, le nombre moyen de décès quotidiens est redescendu à 69, d’après les chiffres officiels.

«Cette quantité doit baisser» encore plus, parce que «les taux de contamination baissent dans le pays, [et] aussi le nombre de morts», a déclaré le premier ministre péruvien, Walter Martos.

«Nous ne sommes pas en manque d’oxygène, nous sommes mieux équipés. C’est pour cela que nous considérons que s’il y a une deuxième vague, elle ne sera pas aussi agressive et intense qu’en Europe», a-t-il ajouté.

La pandémie est apparue dans le pays andin le 6 mars, et la dernière journée avec moins de 50 morts remonte au 26 avril, avec 28 décès, alors que quatre jours plus tard, ce nombre s’élevait à plus de 100.

Le Pérou est en proportion le pays le plus endeuillé du monde par la pandémie, avec 105,89 morts pour 100 000 habitants, selon les chiffres de l’université américaine Johns Hopkins.