/weekend
Navigation

«J’avais besoin de vivre»

Louane
Photo courtoisie, Le Bon Bourgeois

Coup d'oeil sur cet article

Découverte grâce à The Voice : La plus belle voix alors qu’elle n’avait que 16 ans, Louane a rapidement été propulsée au rang de superstar de la chanson française. L’ascension vers le sommet des palmarès a été fulgurante. Mais elle a également été vertigineuse, si bien qu’une pause s’est imposée. « Je savais que je prenais un grand risque. Mais ce temps d’arrêt était absolument nécessaire », confie-t-elle.

Pour nous, les Québécois, Louane est davantage connue pour son rôle dans le film La famille Bélier et sa chanson-thème, Je vole.  

Mais en France, il s’agit d’une véritable star consacrée. Depuis sa participation à The Voice : La plus belle voix en 2013, la célébrité lui colle à la peau. Son minois orne régulièrement les pages frontispices des magazines Elle, Cosmopolitan et autres Paris Match, tandis que la presse à sensation française fait ses choux gras du moindre ragot à son sujet. 

Bref, son étoile brillait de ses mille feux lorsqu’elle a choisi de se retirer momentanément, il y a deux ans. Mais bien que cette pause lui ait été salvatrice – en plus de lui permettre de devenir mère de la petite Esmée en mars dernier –, elle a toutefois apporté son lot de préoccupations. 

Questionnée à savoir si elle a craint d’être oubliée par le public, sa réponse ne se fait pas attendre. 

« Absolument », laisse-t-elle tomber, désarmante de candeur. 

« En fait, j’y pensais tous les jours. Mais je ne pouvais plus garder ce rythme professionnel. J’avais besoin de me retrouver moi-même, de vivre ce que j’avais à vivre et de m’épanouir. Et ça m’a fait énormément de bien », expli-que la jeune chanteuse au bout du fil. 

Retour en force

Mais, bien évidemment, le public n’allait pas l’oublier. Et ça, elle en a eu la preuve il y a quelques mois avec la parution de Donne-moi ton cœur, premier extrait d’un nouvel album paru cette semaine. Le clip affiche aujourd’hui près de six millions de vues à son compteur. 

« J’avais été à l’ombre durant deux ans, mais ça faisait en tout presque trois années que je n’avais pas lancé de nouveau matériel. Du coup, ça a été très rassurant de voir que les fans me suivent dans cette nouvelle avenue », précise Louane. 

En effet, la chanteuse s’éloigne un tant soit peu de sa formule usuelle avec ce Joie de vivre. Une simple écoute suffit à comprendre que Louane gratte maintenant davantage, allant puiser dans des expériences plus personnelles et révélatrices. 

Il lui aura fallu attendre ce troisième album pour le faire en toute confiance. Parce que l’expérience – puis l’âge – lui a prouvé qu’elle en était capable. 

« Je n’aurais pas nécessairement eu la force psychologique ou encore les clés nécessaires pour le faire quand j’étais adolescente. Mais aujourd’hui, je sais que j’en suis capable. Et il y a quelque chose de très libérateur dans tout ça », avance-t-elle. 

Influences éclectiques

Louane se dévoile donc ici à travers ses textes, mais également grâce à ses influences musicales plus éclectiques que jamais. La jeune chanteuse demeure bien ancrée dans la pop, certes, mais elle flirte désormais avec le hip-hop, la chanson française et les rythmes latins. 

« On me demande souvent ce que j’écoute comme musique. Mais j’écoute de tout. Vraiment. Je peux passer du rock très hardcore à du Chopin, puis à du jazz et de la pop. Alors cet album, je voulais qu’il ait plusieurs sonorités différentes. Parce que, au final, c’est moi. C’est qui je suis réellement », atteste-t-elle. 


L’album Joie de vivre est présentement sur le marché.