/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

Nos auteurs

CA_Patrick-DésyMathieu Turbide

Quand le mourvèdre se fait glouglou!

Quand le mourvèdre se fait glouglou!
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

L’Espagne continue d’offrir de délicieux vins à des rapports qualité/prix difficiles à battre.

La monastrell, ou mourvèdre comme on l’appelle en France, permet habituellement d’élaborer des vins pleins, riches et, surtout, corsés. C’est un cépage qu’on dit tardif dans la mesure où il a besoin de temps (et de soleil) pour arriver à pleine maturité. Il peut donner de très grands vins de garde. On peut par exemple penser aux vins de la région de Bandol. 

Autrement, il peut donner des vins astringents et sans le fruité nécessaire pour envelopper les tanins. Bref, des vins qui vous arrachent la gueule! 

C’est tout le contraire ici avec ce rouge qui nous vient de l’appellation Jumilla, dans le sud-est de l’Espagne. Profitant d’un climat sudiste idéal et jouant sur l’altitude (ce qui permet aux raisins de souffler un peu avec la fraîcheur de la nuit), il donne un vin juteux, certes, mais rempli de fraîcheur avec des tanins d’une étonnante souplesse. 

Des notes de cerise, de réglisse et de charbon. En plus, c’est bio. Et c’est moins de 16$... Qui dit mieux?! À servir assez frais (30-45 minutes au frigo). N’hésitez pas à le passer en carafe 20-30 minutes. Garrrrrrrochez-vous! C’est du glouglou à son meilleur!

Parajes del Valle, Monastrell 2018, Jumilla, Espagne

Légende

★ Correct

★★ Bon

★★★ Très bon

★★★★ Excellent

★★★★★ Exceptionnel

Plus d’étoiles que de dollars: vaut largement son prix.

Autant d’étoiles que de dollars: vaut son prix.

Moins d’étoiles que de dollars: le vin est cher.