/weekend
Navigation

Randonnée alpine dans le parc national de Yoho

Coup d'oeil sur cet article

Dès l’amorce de l’ascension du sentier Iceline trail, ma motivation pour cette excursion est à son plus faible. Le temps est frisquet et je me sens douillet. D’autant plus que je ne suis pas un fan des longues montées en début de journée. Ici, on doit grimper un fort dénivelé pendant trois à quatre heures de façon intensive afin d’atteindre un plateau alpin. J’ai déjà le cœur qui bat la chamade. J’essaie quand même de maintenir le rythme. Au loin, les différents points de vue que le sentier révèle sur la chute Takakkaw deviennent une source de motivation en soi. Cette chute, la deuxième plus haute du Canada avec ses 373 mètres, est à couper le souffle. Sans m’en rendre compte, la forêt a fait place à un paysage désertique, illuminé par la blancheur d’un glacier. Le sentier porte bien son nom, puisqu’il nous met en contact avec une expérience alpine incroyable. Mais le plus phénoménal, c’est de mesurer sa progression avec une chute qui tantôt, semblait tomber du ciel. Maintenant, elle ressemble à un ruisseau tout au fond de la vallée !

- L’auteur a été invité par
Air Transat et Parcs Canada.


 Appareil : Canon EOS RP

Objectif : RF24-105mm F4 L IS USM

Exposition : 1/500s à f/8

ISO : 250