/sports/hockey
Navigation

De la ferme familiale à la LNH

Tyson Foerster
Photo AFP Tyson Foerster

Coup d'oeil sur cet article

S’il possède l’un des tirs les plus puissants de la cuvée du plus récent repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH), le premier joueur sélectionné par les Flyers de Philadelphie, Tyson Foerster, le doit à la ferme de moutons de ses grands-parents.

L’Ontarien de 18 ans, qui a été le 23e espoir à entendre son nom à l’encan amateur, donne un coup de main sur la ferme familiale depuis plusieurs années déjà. Lors des moments névralgiques, son frère et lui n’hésitaient pas à se rendre à la ferme après l’école, et même après leurs activités sportives, en fin de soirée, pour aider.

Et même s’il est maintenant repêché dans la LNH, il ne laisse pas tomber sa famille.

«Nous devons préparer le foin pour l'hiver, donc il y a beaucoup de fenaison et de nettoyage», a expliqué Foerster au quotidien Philadelphia Inquirer, récemment. «Ils ont aussi quelques vaches et chevaux, donc c'est un été assez chargé.»

Ainsi, il doit soulever et déplacer de 500 à 1000 ballots de foin par jour. Chacun d’entre eux pèse environ 50 livres. «Ce n'est pas le travail le plus facile, mais je pense que cela en vaut la peine. J'aime aider mes grands-parents et je fais aussi un peu d'entraînement.»

Et pour couronner le tout, Foerster a fait appel à l’ancien du Canadien de Montréal Aaron Downey, pour s’entraîner à la ferme durant la pause forcée en raison de la pandémie de COVID-19.

Superbe éthique de travail

Toutefois, il y a une chose que les ballots ne peuvent parfaire: le coup de patin. Cet aspect est d'ailleurs la faiblesse de Foerster, mais puisqu’il est doté d’une éthique de travail irréprochable, il semble en voie de corriger cette lacune.

C’est du moins l’avis de Paul Matheson, entraîneur responsable du patinage avec les Colts de Barrie dans la Ligue de hockey junior de l’Ontario, club pour lequel évolue Foerster. Selon lui, le coup de patin de l’athlète est maintenant moyen, tandis qu’il était très déficient il y a à peine un an.

«C'était presque comme s'il essayait de patiner avec ses épaules, a expliqué Matheson. Il utilisait beaucoup d'énergie avec des parties du corps éloignées de la glace. Il a été en mesure de calmer cela, et son accélération a vraiment fait un bon pas en avant. Il doit maintenant faire preuve de constance et en faire une habitude, mais la bonne nouvelle est qu'il a montré qu'il pouvait le faire.»

Foerster a marqué 36 buts et totalisé 80 points en 62 parties en 2019-2020. Il a également écopé de 53 minutes de pénalité et montré un différentiel de -17.