/finance/business
Navigation

Fusion majeure dans les sables bitumineux

Coup d'oeil sur cet article

Des acteurs majeurs des sables bitumineux canadiens, les entreprises Cenovus Energy et Husky Energy ont annoncé leur fusion, dimanche.

En vertu d'un accord entériné par les conseils d'administration des deux entreprises, Cenovus fait l'acquisition de Husky en achetant ses actions pour un total de 3,8 milliards $, tout en prenant à son compte une dette de plus de 6 milliards $ cumulée par Husky.

La transaction, qui doit être conclue au premier trimestre de 2021, permettra de créer la troisième plus grande entreprise pétrolière canadienne en termes de production et la seconde en termes de capacité de raffinage, ont souligné les deux compagnies dans un communiqué commun. La nouvelle entité conservera le nom Cenovus Energy et son siège social demeurera à Calgary.

Les deux entreprises albertaines estiment que la mise en commun de leurs activités leur permettra d'économiser 1,2 milliard $ par année.

La nouvelle entité possédera une capacité de production avoisinant l'équivalent de 750 000 barils de pétrole par jour, tandis que ses raffineries pourront traiter 660 000 barils par jour. Cenovus dispose présentement de la plus grande capacité de production et des plus grandes pétrolières, tandis que Husky est mieux équipée en termes de capacité de raffinage.

«L'intégration des excellents atouts de Cenovus dans les sables bitumineux avec le réseau de transport et de raffinage nord-américain de Husky et sa grande capacité de production de gaz naturel en mer créera un compétiteur à bas prix et générera de la richesse à long terme», a plaidé le président et chef de la direction de Husky, Rob Peabody, par communiqué.

L'industrie pétrolière albertaine fait face à de nombreux défis depuis quelques années. La chute du prix du baril de pétrole, la protection de l'environnement et la difficulté pour l'industrie d'exporter le pétrole issu des sables bitumineux, notamment en raison du blocage de divers projets d'oléoducs, ont grandement nui au secteur. L'industrie a dû se résoudre à effectuer plusieurs mises à pied et à mettre divers projets de développement sur la glace.