/sports/hockey
Navigation

Une longue pause salutaire pour Jack Hughes

L'attaquant des Devils Jack Hughes
Photo d'archives, Martin Chevalier L'attaquant des Devils Jack Hughes

Coup d'oeil sur cet article

Tous les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) ne sont pas nécessairement malheureux d’obtenir une longue pause avant de reprendre l’action pour la saison 2020-2021.

Rappelons que les athlètes des sept équipes n’ayant pas participé à la reprise des activités du circuit Bettman cet été auront droit à une pause qui pourrait durer plus de neuf mois.

C’est notamment le cas du premier choix du repêchage de 2019, Jack Hugues, qui évolue pour les Devils du New Jersey. Celui-ci est de ceux qui voient ce long moment d’inactivité comme une excellente nouvelle.

En 2019-2020, l’attaquant est devenu le premier joueur de l’histoire à directement faire le saut du programme de développement américain à la LNH, et la transition n’a pas été facile.

En 61 parties, il a amassé sept buts et 14 aides pour 21 points. Il a également maintenu un différentiel de -26.

«Ce qui est positif, c’est que j’ai maintenant 61 matchs d’expérience dans la LNH, a affirmé Hughes lors d’un entretien avec le magazine Sports Illustrated. Je ne suis plus une recrue, je suis dorénavant un joueur de deuxième année. [...] Ce sera une bonne saison morte, car je sais et je comprends ce que c’est, de jouer dans la LNH. J’ai beaucoup de temps pour me préparer.»

Du travail dans le gymnase

Son temps, le joueur de centre a choisi de l’investir dans la salle de musculation.

«Ce qu’il y a de plus important, c’est de devenir plus fort et d’ajouter du muscle, a-t-il indiqué. Cela a été l'objectif principal jusqu'à présent, surtout quand il n'y avait pas de patinoires ouvertes lors de la première partie de la quarantaine. C’était un gros été en ce qui concerne la récupération de mon corps, de retrouver la santé et d’être en mesure de soulever des poids.»

«C'est vraiment la première fois de ma vie que j'ai eu une période comme celle-ci, du temps pour s’entraîner sans aucun match. Je n'ai pas joué un match depuis sept ou huit mois, et cela ne s'est jamais produit auparavant.»