/opinion/columnists
Navigation

Chapeau, Mme Guilbault!

La ministre Geneviève Guilbault, les maires Régis Labeaume et Gilles Lehouillier lors du point de presse de vendredi.
Photo Didier Debusschère La ministre Geneviève Guilbault, les maires Régis Labeaume et Gilles Lehouillier lors du point de presse de vendredi.

Coup d'oeil sur cet article

La ministre responsable de la région de Québec, Geneviève Guilbault, a marqué un bon coup vendredi dernier en réunissant les maires de Québec et de Lévis pour lancer un appel à la vigilance en raison de la hausse inquiétante des cas.  

La région détient depuis la semaine dernière le titre peu enviable d’épicentre de la COVID-19. Il est question ici de vie et de mort. 

À côté de cette situation dramatique, et inquiétante, les guerres de clocher paraissent bien insignifiantes. Elles ne revêtent plus beaucoup d’importance sinon que de relever du jeu politique, et d’un incident dont l’histoire se souviendra. 

C’est sans doute la réflexion à laquelle en sont venus les maires Labeaume et Lehouillier, en guerre ouverte depuis que Lévis s’est retiré sans prévenir du projet de SRB en 2017. Mais surtout, en parvenant à les convaincre de se prêter à l’exercice, Geneviève Guilbault, qui est aussi vice-première ministre du Québec, a su marquer son leadership. 

Signe de cohérence 

Les maires de Québec et de Lévis s’étaient revus furtivement lors des célébrations marquant le 100e anniversaire du pont de Québec, en septembre 2017, et ensuite lors d’une conférence de presse annonçant le lancement de l’appel d’offres pour l’étude d’opportunité du troisième lien, en décembre de la même année.

Mais de les voir ainsi prendre part à un appel et à un exercice commun constituait une première très positive dans les circonstances difficiles qui affligent la communauté. 

Mme Guilbault fait d’ailleurs régulièrement valoir que comme ministre responsable de la région, elle porte cette vision « très régionale et très englobante », comme elle l’a rappelé en septembre, amenée à parler des projets qu’elle considère comme prioritaires pour la région.  

La pandémie nécessite que tout le monde travaille en équipe, peu importe les différends et les allégeances. Geneviève Guilbault a su amener les deux élus à s’élever au-dessus de la mêlée pour le bien commun. 

Il faut saluer le geste, tout comme la cohérence de l’élue, qui a très bien su tirer son épingle du jeu malgré le message difficile – et déprimant –, mais nécessaire qu’elle avait à lancer aux gens de la grande région de Québec.