/news/provincial
Navigation

Gabrielle-Roy livrée avec un an de retard

Bibliothèque Gabrielle-Roy
Illustration d'archives Le budget des travaux à la bibliothèque Gabrielle-Roy, dont on voit ici un aperçu après l’agrandissement, demeure le même malgré le retard.

Coup d'oeil sur cet article

La récente annulation d’un appel d’offres causera un retard d’un an dans les travaux de réfection et d’agrandissement de la bibliothèque Gabrielle-Roy. L’édifice emblématique du quartier Saint-Roch sera finalement livré au printemps 2023, a appris Le Journal.  

« Compte tenu du temps requis pour la reprise de l’appel d’offres de la phase 2 et de la révision du devis, l’inauguration de la nouvelle bibliothèque Gabrielle-Roy est maintenant prévue au printemps 2023 plutôt qu’à l’hiver 2022 », a confirmé la porte-parole de la Ville, Mélanie Brassard. Ce retard n’aurait rien à voir avec la COVID-19, nous a-t-on fait savoir.  

L’appel d’offres pour la phase 2 des travaux a été lancé en mars dernier. Après analyse, il a été annulé en juillet, « car les soumissions reçues étaient grandement supérieures aux estimations », a rappelé Mme Brassard.  

Devis revu 

La Ville de Québec a donc dû « revoir son devis et a procédé à une analyse de valeur pour simplifier les méthodes de construction, limiter les interventions sur la structure existante du bâtiment et faire un choix plus optimal des finis architecturaux visant à finaliser le projet sans dépassement de coûts et selon les estimations », a-t-on expliqué. 

Le nouvel appel d’offres a été publié le 19 octobre. Les entreprises intéressées ont jusqu’au 18 novembre pour déposer leurs soumissions.  

Le budget des travaux demeure le même. L’investissement est de 42,3 millions $, dont 10 millions $ à la charge du gouvernement du Québec dans le cadre de l’Entente de développement culturel.  

Cinq voies sur Hochelaga 

Dans un autre dossier, la première phase des travaux d’élargissement du boulevard Hochelaga, entre l’autoroute Robert-Bourassa et la route de l’Église, touche à sa fin.  

D’ici la fin novembre, cinq voies, soit trois en direction est et deux en direction ouest, seront ouvertes à la circulation. Actuellement, seules deux voies – une dans chaque direction – sont en service ce qui cause régulièrement de la congestion lors des heures de pointe.  

Au terme des mégatravaux, le boulevard Hochelaga sera élargi de quatre à six voies, entre l’autoroute Robert-Bourassa et l’avenue De Rochebelle.  

Les travaux sont évalués à 61,7 millions $. Ils sont presque entièrement à la charge de la Ville de Québec. Seule une portion de 284 000 $ sera incluse à même le budget de 3,3 G$ du réseau structurant de transport en commun.