/news/provincial
Navigation

Lévis: la gestion des immeubles dans la mire du vérificateur général

Le Vérificateur général de Lévis, Yves Denis
Photo d'archives, Taieb Moalla Le Vérificateur général de Lévis, Yves Denis

Coup d'oeil sur cet article

Lévis paie plus cher que les autres villes pour entretenir ses bâtiments, car elle ne dispose pas d’un cadre de gestion adéquat, a indiqué le vérificateur général (VG) de la municipalité.

C’est ce que le VG, Yves Denis, a dévoilé dans le tome 2 de son rapport annuel 2019, déposé lundi soir au conseil municipal.  

«La gestion de l’entretien correctif des bâtiments ne permet pas d’assurer l’utilisation efficiente et efficace des ressources de la Ville ni le fonctionnement que les usagers peuvent en attendre», déplore le VG, qui n’est cependant pas en mesure de préciser les coûts additionnels en jeu pour la Ville.  

Lévis dispose d’un parc de 200 bâtiments d’une valeur foncière totale de 187 M$, rappelle-t-il. 

Réactions

Conscient de ce problème lancinant, le directeur général de la Ville, Simon Rousseau, a annoncé qu’un plan d’action est en cours d’élaboration et qu’il sera dévoilé au début de 2021. 

De son côté, le maire Lehouillier a également admis que, depuis de très longues années, «la gestion des actifs et l’entretien correctif de nos bâtiments, malheureusement, ça n’a jamais été une priorité. Au fond, pour faire une réparation dans un bâtiment et prévoir un peu à l’avance, il faut quasiment que le toit coule pour qu’on intervienne. La Ville a énormément de travail à faire».