/finance/business
Navigation

Ex-C Series: coup de pouce d’Ottawa à Airbus

Coup d'oeil sur cet article

Stelia, une filiale du géant Airbus, profitera d’une subvention fédérale de 25 millions $ attribuée à Aéroports de Montréal (ADM).

« La contribution du gouvernement est salvatrice puisque sans celle-ci, ADM n’aurait pas pu démarrer ce projet, qui consiste en la construction d’un bâtiment industriel permettant à Stelia Aéronautique Canada d’effectuer la fabrication de composants » destinés à l’avion A220, a déclaré hier le PDG de l’administration aéroportuaire, Philippe Rainville.

ADM est propriétaire du terrain où sera construite la nouvelle usine. Il est situé en bordure de l’aéroport de Mirabel, non loin des anciennes installations de Bombardier où Airbus assemble les appareils A220 (l’ancienne C Series).

À court de liquidités à cause de la crise qui secoue l’aviation, ADM avait besoin de l’aide d’Ottawa pour financer la construction du bâtiment. Les travaux sont en cours depuis quelques semaines.

La subvention provient du Fonds national des corridors commerciaux, doté de 2,3 milliards $, dont l’un des objectifs est d’« accroître les échanges commerciaux à l’intérieur et à l’extérieur du Canada ».

« Pôle aérologistique »

En incluant les 25 M$ pour l’usine de Stelia, Ottawa versera 50 M$ en tout à ADM pour la création d’un « pôle aérologistique et industriel » à Mirabel. Des projets d’amélioration des infrastructures cargo et du réseau routier jouxtant l’aéroport sont sur la table à dessin.

Une fois les travaux terminés, ADM augmentera le loyer que lui paie Stelia, a précisé au Journal une porte-parole, Anne-Sophie Hamel. L’entreprise exploite déjà une usine dans un bâtiment adjacent qui appartient lui aussi à ADM.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, avait annoncé l’aide de 50 M$ à ADM l’an dernier, mais celle-ci n’avait pas encore été déboursée.

La nouvelle usine de Stelia s’inscrit dans le cadre de son acquisition de contrats de Bombardier pour la fabrication de composants destinés aux avions A220 et A330, des mandats qui sont actuellement réalisés à Montréal.