/sports/soccer/impact
Navigation

L’impact tombe Dans le panneau

SOCCER-USA/
Photo USA TODAY Sports

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact a offert un cadeau sur un plateau d’argent au Nashville SC, qui n’en demandait pas tant, pour l’emporter 1 à 0 au Red Bull Arena, mardi soir.

• À lire aussi: Pas de sentiment d’urgence

On a eu droit à un match très stérile dans lequel Nashville a appliqué sa recette à la lettre, surchargeant le milieu de terrain pour céder peu de place à l’adversaire.

Le style de jeu de cette équipe d’expansion essentiellement composée de plombiers est au soccer ce que la bonne vieille trappe de Jacques Lemaire est au hockey.

C’est ennuyeux au possible, mais c’est efficace, surtout quand l’adversaire, comme l’Impact, se laisse endormir pendant une bonne partie de la rencontre.

  • Écoutez la chronique sports et société de Jean-François Baril sur QUB radio:

Fatigue

À bien des égards, le Bleu-blanc-noir semble au bout du rouleau mentalement et sans doute physiquement aussi. On le rappelle, comme si tout le monde ne le savait pas déjà, que l’équipe passe le plus clair de son temps dans un hôtel du New Jersey depuis bientôt un mois et demi.

Pourtant, l’enjeu était énorme puisque l’équipe lutte encore pour sa vie.

L’Impact ne dispose maintenant plus que de deux matchs pour tenter d’assurer sa place en séries éliminatoires.

Et la défaite de ce soir vient compliquer les choses puisque le Bleu-blanc-noir pourrait dégringoler de la 9e à la 11e place dans l’Association Est si Chicago et Miami l’emportent mercredi soir.

Ce faisant, l’Impact sortirait du portrait des séries puisque les 10 premières équipes obtiendront leur billet.

Sommeil profond

Depuis quelques semaines, Thierry Henry se plaint que son équipe donne des buts à la suite d’erreurs individuelles. On en a eu une belle démonstration mardi.

À la 33e minute, Nashville a choisi de remettre le ballon en jeu très rapidement sur un coup franc et Alex Muyl n’a eu aucune difficulté à atteindre Randall Leal, qui a passé aisément entre Luis Binks et Jorge Corrales.

Mais ceux-ci se sont retrouvés dans le pétrin, c’est d’abord parce que Victor Wanyama a dormi profondément en ne se mettant pas dans le chemin de Muyl.

Pendant ce temps, Nashville a porté à neuf sa séquence de matchs sans accorder de but en première demie.

0
1
Montréal
Gardien:
Clément Diop.
Défenseurs:
Jukka Raitala, Joel Waterman, Luis Binks, Jorge Corrales.
Milieu:
Victor Wanyama, Samuel Piette (remplacé par Mason Toye à la 89e), Emanuel Maciel (remplacé par Amar Sejdic à la 72e), Bojan.
Attaquant:
Maximiliano Urruti (remplacé par Orji Okwonkwo à la mi-temps), Romell Quioto.
Nashville
Gardien:
Joe Willis.
Défenseurs:
Alistair Johnston, Walker Zimmerman, Dave Romney, Daniel Lovitz.
Milieu:
Randall Leal (remplacé par Taylor Washington à la 86e), Aníbal Godoy (remplacé par Tah Agunda à la 76e), Dax McCarty, Alex Muyl.
Attaquant:
Derrick Jones (remplacé par Abu Danladi à la 76e), Daniel Ríos (remplacé par Jhonder Cádiz à la 61e).
But
NASHVILLE : Randall Leal (33e).
Cartons
Montréal : Jorge Corrales (53e), Jukka Raitala (80e), Luis Binks (90e). NASHVILLE : Walker Zimmerman (45e +3).
 
TIRS
ARRÊTS
MTL
2
5
NAS
6
2
 
FAUTES
HORS-JEUX
MTL
15
1
NAS
13
2
 
COINS
MTL
2
NAS
6

 

Bulletin  

7,5 / 10 Clément Diop

SOCCER-USA/
Photo USA TODAY Sports

Il a été laissé à lui-même sur le but de Leal, mais a été efficace lorsque sollicité, notamment avec un arrêt réflexe étonnant sur un ballon dévié par Waterman.

7,5 / 10 Romell Quioto

Il a été calme et patient avec le ballon. On le sent habité par un désir de gagner évident et une volonté de peser sur la défense adverse.

7,5 / 10 Luis Binks

SOCCER-USA/
Photo USA TODAY Sports

Il a dû souvent compenser pour Corrales et il a assuré. Bonne présence dans sa surface et calme avec le ballon. Pris en défaut sur l’unique but du match.

7 / 10 Joel Waterman

Il a fait un match correct, mais est venu bien près de marquer contre son camp de façon maladroite en deuxième demie. Il a sauvé un but sur la ligne.

6 / 10 Samuel Piette

S’est porté vers l’avant et a effectué de bons replis pour aider la brigade défensive, mais n’a pas eu la même énergie qu’à l’habitude.

6 / 10 Jukka Raitala

N’était pas dans son couloir naturel en jouant à droite et il n’a pas paru à l’aise tout au long de la rencontre.

6 / 10 Victor Wanyama

Il n’a pas été réactif sur le coup franc rapide qui a mené au but de Leal. Il a raté des passes qu’il a l’habitude de réussir.

6 / 10 Bojan

Il a tenté des trucs, mais a été moins percutant. Ça devient difficile de savoir qui est le vrai Bojan.

6 / 10 Amar Sejdic

Peu d’impact sur la rencontre malgré quelques tentatives.

5,5 / 10 Orji Okwonkwo

Quelques bonnes courses, mais il a été souvent trop linéaire, ce qui a fait de lui un joueur prévisible malgré sa grande vitesse.

5,5 / 10 Jorge Corrales

Il s’est souvent fait prendre hors position. Il s’est fait manger tout ronde par Leal pendant tout le match.

5 / 10 Emanuel Maciel

Il était rouillé après quelques semaines d’inactivité et ç’a paru. Pas aussi efficace et peu de passes incisives comme il est capable d’en faire.

5 / 10 Maxi Urruti

Il a manqué de lucidité offensive au point de bousiller plus d’occasions qu’il n’en a généré.