/sports/football/rougeetor
Navigation

Mathieu Proteau opte pour le Rouge et Or

Le secondeur intérieur Mathieu Proteau
Photo Courtoisie, Steeve Roy Le secondeur intérieur Mathieu Proteau

Coup d'oeil sur cet article

Mathieu Proteau poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

• À lire aussi: Recrutement: journée très profitable pour le Rouge et Or

• À lire aussi: Rouge et Or: un rêve de gamin qui se réalise

Le secondeur intérieur des Élans de Garneau a fait connaître sa décision mardi. Il a tranché entre le Rouge et Or et le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke. Il aussi considéré McGill et Concordia, où il a été reçu en visite virtuelle.

«J’ai beaucoup hésité entre Laval et Sherbrooke, a souligné Proteau. Avec le Vert & Or, j’aurais embarqué en partant, mais je serai capable de montrer ma valeur, peu importe où je vais jouer. Je suis content d’avoir l’opportunité de demeurer dans la ville où j’ai disputé mon football collégial. On ne m’a pas fait de promesses, mais je vais pouvoir montrer ce que je peux faire devant mes amis. C’est le choix qui va me permettre de profiter le plus de mon expérience universitaire, tant sur le plan football que scolaire. Depuis mes débuts à La Tuque, jouer à Laval a toujours été mon rêve.»

Si Concordia n’a pas été dans son choix final parce qu’étudier en anglais n’était pas dans ses plans, Proteau a longuement discuté avec les Stingers et leur coordonnateur des unités spéciales, Guillaume Bourassa. Ils sont tous deux natifs de La Tuque.

«Je connais Guillaume depuis longtemps et c’est un ami, a souligné celui qui occupait un des postes de capitaine de l’unité défensive des Élans. On se parle depuis longtemps. Il était heureux pour moi. Mon entraîneur [Claude Juneau], mon père et ma famille m’ont éclairé dans ma décision. Je vais étudier en administration des affaires dans l’optique de retourner à La Tuque et de reprendre l’entreprise de ma mère.»

Le secondeur de 5 pi 10 po et 225 lb qui a disputé quatre saisons avec les Élans amorcera ses études universitaires en janvier. «J’ai toujours été reconnu pour mon jeu physique, a-t-il précisé, et je ne changerai pas la recette au prochain niveau. Je veux faire ma place sur les unités spéciales en misant sur mon jeu physique.»

Proteau est le premier finissant de la cohorte 2020 des Élans à s’engager dans une équipe universitaire.