/opinion/columnists
Navigation

Noël avant le temps

Coup d'oeil sur cet article

Question d’éviter de réduire Noël à un symbole de notre société de consommation, beaucoup de gens ont pour principe de ne pas décorer pour les Fêtes avant le mois de décembre. J’en suis. Mais je ferai exception à la règle cette année.

On dit souvent que c’est à travers les choses simples qu’on peut apprécier les petits bonheurs de la vie. En ce sens, l’invitation du maire Régis Labeaume à décorer plus tôt pour Noël cette année – ce que fera la Ville –, dans le but de contrer la morosité ambiante, a beaucoup de sens. 

« Commencez donc maintenant à installer vos décorations de Noël pour faire en sorte que les enfants, quand ils sortent un peu le soir, sentent un peu de féerie, qu’il y ait un petit peu de bonheur dans leur tête et qu’on change un petit peu le quotidien », a suggéré le maire dans une vidéo publiée sur sa page Facebook vendredi dernier. 

Appréhension

Avec les ravages produits par la COVID, les diverses mesures de confinement, l’annulation de nombreux événements et l’impossibilité de se rassembler et de voyager dans plusieurs régions, on voit arriver le mois de novembre avec appréhension cette année. 

Déjà, en temps normal, ce mois sans couleur ni lumière nous pèse. Avec la pandémie, l’idée de cette grisaille doublée de la noirceur associée aux jours parmi les plus courts de l’année devient à la limite du supportable. Prendre l’air et marcher représente une belle façon de garder le moral. Les lumières et références festives rendront l’expérience encore plus intéressante. 

Défi lancé

D’autres villes pourraient bien emboîter le pas à Québec, dont Lévis, où le maire Lehouillier souhaite aussi illuminer des espaces publics, et invite les citoyens à commencer à décorer.

À Gatineau, le maire est ouvert à l’idée, et à Saguenay, il y a quelques semaines, la mairesse Josée Néron a elle aussi demandé aux services de la Ville d’installer les décorations du temps des Fêtes avant la date habituelle. 

« Pour les citoyens, Mme Néron emboîte le pas et trouve que c’est une excellente idée. Mais elle laisse le soin aux citoyens d’y aller à leur rythme », a fait savoir son attaché de presse, Stéphane Bégin.

À lire et à entendre les commentaires à propos de la suggestion de M. Labeaume, clairement, les citoyens ont envie eux aussi de cette touche de féerie et de couleur un peu avant le temps.