/sports/hockey
Navigation

Des tartes pour une bonne cause

Le gardien Louis Domingue redonne au suivant

HOCKEY-NHL-VGK-VAN/
Photo d'archives Louis Domingue a préparé plusieurs desserts pour ses anciens coéquipiers des Canucks.

Coup d'oeil sur cet article

Les joueurs de la LNH ont parfois un talent caché qui peut être surprenant. Chez le gardien Louis Domingue, ce sont ses habiletés culinaires qui retiennent l’attention. 

Ses coéquipiers des Canucks de Vancouver ont pris connaissance de ses aptitudes alors qu’ils se trouvaient ensemble dans la bulle à Edmonton. 

«On avait une grosse suite où il y avait une cuisine, a expliqué Domingue lorsque joint par Le Journal de Montréal. J’ai décidé de faire des biscuits pour mes coéquipiers pour qu’on se mette quelque chose de différent sous la dent.

«On n’avait pas vraiment de dessert. Puis, on a gagné notre match prévu en soirée. Lors du match suivant, j’ai fait un pain aux bananes. On a encore gagné et j’ai dû refaire un autre dessert.»

En raison de leurs succès sur la glace et du départ des équipes éliminées, les Canucks ont changé d’hôtel.

Toutefois, les joueurs souhaitaient que Domingue continue de faire des recettes pour se sucrer le bec. 

«J’ai fait une tarte aux pommes et elle a fait fureur! J’ai poursuivi avec une tarte aux pacanes et d’autres recettes. Sur mes réseaux sociaux, j’ai eu beaucoup de demandes de gens afin de savoir où ils pouvaient se procurer mes tartes.»

Pour les personnes autistes

Le gardien de 28 ans a décidé de répondre à l’appel. En collaboration avec Automne Boulangerie, Domingue a vendu plusieurs dizaines de tartes et de trottoirs aux framboises le 14 octobre. Il a pu remettre un montant de 1000 $ à la Fondation Véro & Louis. 

«La cause de l’autisme ne me touche pas directement, mais je connais des gens pour qui c’est le cas. Les autistes sont des gens spéciaux d’une bonne façon. Ils sont comme nous. C’est important qu’on reconnaisse qu’ils sont là et qu’ils font partie de notre vie. 

«J’ai décidé de collaborer avec Véronique Cloutier et Louis Morissette, car ce sont deux personnes que j’admire et que je respecte beaucoup.»

Domingue répète l’expérience demain. Cette fois, au menu, il aura des tartes aux pacanes, des tartes à la citrouille et des trottoirs aux framboises. 

Les intéressés pourront s’en procurer à Automne Boulangerie (6500, avenue Christophe-Colomb) entre 7 h 30 et 13 h. Les commandes en ligne sont également possibles sur le site louisdomingue.com

Affaire de famille

L’ancien des Remparts de Québec a appris les bases de la cuisine avec sa mère et sa grand-mère. 

«Sans être des professionnels, on est une famille qui cuisine beaucoup, a expliqué Domingue. On allait rarement au restaurant quand j’étais plus jeune. 

«Ma mère mettait différents plats sur la table et on mangeait. On était une maison visée par nos amis pour manger un bon repas.»

Lorsque la famille Domingue se déplaçait pour des fêtes, la mère du gardien remplissait un panier de lavage de victuailles. Ce n’était rien d’exceptionnel. Simplement la normalité. 

Quel est le plat préféré du nouveau gardien des Flames de Calgary?

«Lorsque je vais chez mes parents, on ne sait jamais ce qu’on va manger. Par contre, une tourtière, c’est assez facile pour moi d’en manger une tout seul.»