/sports/hockey
Navigation

Ekman-Larsson veut rester avec les Coyotes

Oliver Ekman-Larsson entrant sur la patinoire
Photo AFP Oliver Ekman-Larsson entrant sur la patinoire

Coup d'oeil sur cet article

Impliqué dans des rumeurs d’échange persistantes, le capitaine des Coyotes de l’Arizona, Oliver Ekman-Larsson, a tenu à rectifier le tir et à réitérer son souhait de rester à Glendale.

• À lire aussi: LNH: une préparation compliquée en vue de la prochaine saison

• À lire aussi: Un espoir des Coyotes traîne un lourd passé

«J’aime vraiment vivre là et ça aurait été vraiment difficile pour moi de quitter», a dit le défenseur suédois, mercredi, dans une entrevue publiée sur le site Hockeysverige.se.

Bien qu’il ait une clause de non-échange à son contrat, Ekman-Larsson avait donné aux Coyotes jusqu’au 9 octobre pour l’échanger soit aux Canucks de Vancouver ou aux Bruins de Boston, avait indiqué son agent au début octobre au réseau TSN.

«J’ai choisi ces équipes, car je ne voulais pas empêcher l’équipe de m’échanger si elle sentait le besoin de leur faire, a précisé le joueur de 29 ans. Ces équipes étaient des options, mais je n’ai jamais vraiment voulu bouger.»

Ekman-Larsson a signé un contrat de huit ans pour 66 millions $ avec les Coyotes en 2018, alors que John Chayka était directeur général de la formation.

«J’ai signé, car je voulais rester en Arizona jusqu’à mes 36 ans, a indiqué Ekman-Larsson. Quand les rumeurs sont apparues, c’était bizarre et difficile à vivre. Je ne me suis jamais retrouvé dans une situation comme celle-là auparavant avec des rumeurs d’échange. Mentalement, c’était dur.»

Depuis la mi-septembre, Bill Armstrong remplit les fonctions de directeur général des Coyotes. Ce dernier entend bien discuter de ses attentes envers le Suédois lorsque les deux seront réunis à Glendale.

«Je l’ai déjà contacté et nous avons eu une bonne discussion, a dit Armstrong à LNH.com. Lorsqu’il reviendra en ville, nous pourrons parler à nouveau. Il doit aussi comprendre que j’arrive dans une situation que je n’ai pas créée. Nous avons parlé de mon travail. Le sien est de jouer, d’être le capitaine et un joueur d’impact.»

Ekman-Larsson a inscrit 30 points (neuf buts et 21 aides) en 66 matchs la saison dernière, et a aidé les Coyotes à se qualifier pour les séries éliminatoires pour la première fois depuis 2012.