/news/coronavirus
Navigation

Le défi des enquêtes épidémiologiques

Coup d'oeil sur cet article

Vous avez peut-être reçu cet appel confirmant que vous êtes atteint de la COVID-19. C'est à ce moment que l'enquête épidémiologique s’amorce afin de permettre à la santé publique de briser les chaînes de transmission. 

En Mauricie, ce sont plus de 75 intervenants, souvent d'anciens policiers, médecins ou infirmières, qui sont chargés de refaire le fil des événements et de retracer les contacts potentiellement à risque.

Le facteur temps est crucial. Dès la confirmation d'un test positif, les enquêteurs de la Santé publique vont communiquer avec le patient et remonter 48 heures avant l'apparition des symptômes afin de dresser la liste de ses contacts. Avec la réouverture des écoles et des commerces, les enquêtes épidémiologiques sont plus ardues que durant la première vague, alors que les contacts étaient davantage limités.

«Ce qu'on voit, c'est que contrairement à la première vague, c'est de plus en plus complexe parce que les gens fréquentent plus de milieux. Les gens travaillent et ont des loisirs. Ça peut représenter beaucoup de contacts. Cet été, nous avons eu une situation avec 100 contacts. C'est vraiment important que les gens soient transparents», a expliqué mercredi la Dre Caroline Marcoux-Huard, médecin-conseil à la Direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ).

Rejoindre les patients infectés est un autre enjeu. Au CIUSSS-MCQ, les intervenants doivent parfois faire appel aux autorités policières lorsqu’ils sont incapables d'entrer en contact avec les personnes concernées.

Une seule enquête peut parfois durer plusieurs jours. La Santé publique demande d’ailleurs de restreindre ses contacts. Les personnes infectées sont de nouveau appelées par la santé publique après 10 jours d'isolement.

Les stratégies d'intervention diffèrent selon le milieu de propagation. Des méthodes adaptées ont été mises en place pour le milieu scolaire, en santé, dans les résidences pour aînés et dans la communauté, par exemple.