/news/coronavirus
Navigation

Le sport déconfiné en priorité: la ministre Isabelle Charest reste évasive

La ministre Isabelle Charest
Photo d'archives La ministre Isabelle Charest

Coup d'oeil sur cet article

Malgré le cri du cœur de nombreux athlètes, la ministre Isabelle Charest reste évasive sur la possibilité que le sport soit déconfiné en priorité.

«On y travaille très très fort, je ne peux pas vous le confirmer, mais je peux vous dire que ça fait partie des très grandes priorités, et du premier ministre, et je dirais de la Santé publique aussi», a-t-elle fait valoir en entrevue avec notre Bureau parlementaire.  

Dans une lettre ouverte publiée mercredi, des athlètes comme le skieur acrobatique Mikaël Kingsbury et le patineur de vitesse Charles Hamelin ont joint leur voix pour réclamer un statut prioritaire pour le sport en vue d’un éventuel déconfinement.   

Se remémorant sa propre carrière sportive, la triple médaillée olympique reconnaît que c’est excessivement difficile pour un athlète d’être privé de son sport et de l’entraînement.   

«Comme tous les athlètes, j’aurais été dans l’incertitude, dans la démotivation, dit-elle. Mais un moment donné, je pense qu’il faut accepter la situation dans laquelle on est et il faut trouver des ressources et des rechanges qui font qu’on passe au travers.»   

Une blessure collective

Tous les sportifs sont confrontés à des situations frustrantes durant leur parcours, qu’on pense par exemple aux blessures. Dans ce genre d’épreuve, il faut lutter contre la tentation de revenir au jeu trop rapidement et risquer du même coup d’envenimer les choses.

«Là, on a une blessure collective et si on ne veut pas que ça traîne encore trois, quatre, six mois, un an, on a cet effort-là, on doit se concentrer tout le monde ensemble de la contrer cette vague-là», renchérit la ministre Charest.    

En zone rouge, la pratique des sports d’équipe et des activités organisées ne peut pas reprendre pour le moment. L’ancienne patineuse de vitesse insiste: ce n’est pas un désaveu du travail des différentes fédérations sportives, qui ont travaillé fort pour mettre en place des protocoles sanitaires pour la pratique sécuritaire de leur discipline.   

«Il faut réduire [les contacts] au maximum, soutient la ministre. Il faut absolument faire en sorte de casser la vague, donc de limiter les opportunités d’avoir du monde ensemble pour pouvoir préserver le réseau de la santé, de pas surcharger le réseau de la santé, maintenir les écoles ouvertes et garder l’économie la plus ouverte possible.»  

«Accrochez-vous»

Plusieurs jeunes sportifs ont été forcés de délaisser l’entraînement au profit des écrans dans les derniers mois. Certains seront peut-être tentés de laisser tomber.  

La ministre Charest demande aux jeunes athlètes de ne pas lâcher le sport et de se servir plutôt de l'épreuve de la pandémie comme d’un tremplin de persévérance. «Accrochez-vous parce qu’on va s’en sortir.»  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com