/news/currentevents
Navigation

La Cour d’appel lui accorde sa liberté

Journaliste
Photo courtoisie Mélissa Webb

Coup d'oeil sur cet article

Accusée de meurtre au deuxième degré, Mélissa Webb pourra reprendre sa liberté en attendant la suite des procédures, a tranché la Cour d’appel.

• À lire aussi: Homicide dans Saint-Sauveur: une jeune femme de «bonne famille» accusée du meurtre de David Frigon

• À lire aussi: Cette femme citée à procès pour un meurtre à l’arme blanche à Québec

La remise en liberté de celle qui est accusée d’avoir causé la mort de David Frigon, le 30 septembre 2019 dans un immeuble de la rue Napoléon, dans le secteur Saint-Sauveur, avait d’abord été refusée par le juge Louis Dionne en juillet dernier. 

En septembre, la juge en chef avait accueilli la requête déposée par Me Sébastien Saint-Laurent, qui demandait la permission pour obtenir une révision.

Maison de thérapie

Pour garantir sa liberté, Webb et une tierce caution se sont engagées pour un montant de 3000 $ et la jeune femme devra résider à Sherbrooke, en maison de thérapie. 

Il lui a également été interdit de communiquer avec les membres de la famille immédiate de la victime, ainsi qu’avec les témoins entendus à l’enquête préliminaire.