/news/currentevents
Navigation

Trois victimes au dossier d’un coach

L’homme est déjà accusé d’agression sexuelle

Normand Brunet
Photo Jonathan Tremblay Normand Brunet à Longueuil, mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

Deux nouvelles plaignantes se sont ajoutées au dossier d'un homme impliqué dans le hockey sur la Rive-Sud, qui était déjà accusé d’agression sexuelle sur une mineure.

Normand Brunet, 60 ans, était de retour au palais de justice de Longueuil mercredi pour déterminer la date de son premier procès. Il fait désormais face à un total de 18 chefs d’accusation, dont 14 d’ordre sexuel sur trois victimes.

Brunet est bien connu à Longueuil, où il a été président de l’équipe junior AAA du Collège Français et entraîneur adjoint au niveau midget espoir.

En août 2019, il a été accusé d’avoir agressé sexuellement une jeune fille de moins de 16 ans et d’avoir rendu accessible du matériel sexuellement explicite. Brunet l’aurait également harcelée jusqu’à son arrestation.

Après un appel au public de la police pour retrouver d’autres victimes du résident de Saint-Mathias-sur-Richelieu, deux nouvelles plaintes ont mené à des accusations. 

Entre 1988 et 1994, Brunet aurait incité une enfant de moins de 14 ans à toucher un tiers à des fins sexuelles alors qu’il était en position d’autorité.

Puis entre 1999 et 2006, il aurait commis une agression sexuelle, du harcèlement et des voies de fait ayant causé des lésions sur une femme.

En attendant ses procès distincts en 2021, l’accusé ne doit ni entrer en contact avec les plaignantes ni se trouver dans un endroit public où il pourrait croiser des mineurs, tels un parc ou un centre communautaire.