/finance/business
Navigation

Un rappel mondial de voitures Toyota touche désormais 5,84 millions d’unités

Coup d'oeil sur cet article

Un rappel volontaire de voitures du géant japonais Toyota pour un défaut de pompe à carburant porte désormais sur 5,84 millions d’unités dans le monde, soit 2,6 millions de plus qu’en mars, a déclaré jeudi à l’AFP un porte-parole du groupe.

Cela concerne majoritairement la zone Amérique du Nord, où un total de 3,7 millions de voitures (dont 3,3 millions aux États-Unis) sont dorénavant concernées par ce rappel entamé en début d’année.

Au total 44 modèles différents des marques Toyota et Lexus sont affectés dans le monde.

En Chine 660 000 unités sont concernées, ainsi que 320 000 au Japon, 480 000 ailleurs en Asie et Océanie, 110 000 en Europe et 570 000 dans le reste du monde, a détaillé le porte-parole du groupe.

Ce rappel géant avait été initialement lancé en janvier aux États-Unis sur près de 700 000 voitures du groupe, avant d’atteindre en mars 3,18 millions de véhicules au total dans le monde.

La pompe à carburant sur les véhicules concernés est susceptible de s’arrêter de fonctionner, ce qui peut conduire à l’arrêt brutal du moteur et entraîner des accidents.

Toyota «continue d’enquêter» en interne sur l’origine de cette défaillance à grande échelle, selon le porte-parole.

À la Bourse de Tokyo l’action Toyota reculait de 0,82% à 6.838 yens à 02H30 GMT, sur un indice vedette Nikkei en repli de 0,67% à la même heure.