/news/politics
Navigation

WE Charity: Morneau est blanchi sur les 41 000 $ en frais de voyage

WE Charity: Morneau est blanchi sur les 41 000 $ en frais de voyage
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le commissaire fédéral à l'éthique, Mario Dion, estime que l’ex-ministre des Finances Bill Morneau n’a rien à se reprocher quant aux 41 000 $ initialement couverts par WE Charity pour des frais de voyage de lui et de membres de sa famille.

C'est ce qu'indique le commissaire Dion dans une lettre adressée à l'ancien ministre.

«J'accepte que vous croyiez sincèrement que vous aviez payé l'entièreté des coûts de chaque séjour, notamment en ce qui a trait au recours à un avion privé», peut-on lire dans la missive, datée du 28 octobre, dont TVA Nouvelles a obtenu copie.

M. Dion y explique qu'il ne considère pas que l’ex-ministre a accepté un cadeau de WE Charity puisqu'il indique que celui-ci a remboursé les 41 000 $ dès qu’il a réalisé que c’est en fait l'organisme de charité qui les avait déboursés.

Rappelons que M. Morneau a révélé, l'été dernier, avoir remis cet imposant montant quelques heures à peine avant de témoigner en comité parlementaire sur son rôle joué dans l'affaire WE Charity. La somme couvrait des dépenses associées à des voyages de 2017 au Kenya et en Équateur.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Si le commissaire à l'éthique a fermé les livres sur ce pan de son enquête visant M. Morneau, il ne l'a pas blanchi sur toute la ligne. M. Dion poursuit son travail pour déterminer si l’ex-ministre a contrevenu à la Loi sur les conflits d'intérêts en omettant de se retirer des discussions du conseil des ministres ayant mené à l'octroi de la gestion du programme de Bourse canadienne de bénévolat étudiant (BCBE) à WE Charity. L'une des filles de M. Morneau travaillait alors pour l'organisation.

La controverse a éclaté, à la fin juin, quand Ottawa a attribué à cette organisation, sans appel d’offres, la gestion du BCBE, d'une valeur de 543 millions $. WE Charity a des liens avec des proches de la famille du premier ministre Justin Trudeau, aussi visé par une enquête du commissaire à l’éthique dans ce dossier. L’organisation a notamment versé 250 000 $ à sa mère, Margaret Trudeau, pour qu’elle prenne la parole lors d’événements de l’organisme.

Depuis que cette affaire a fait surface, le BCBE est tombé à l’eau, M. Morneau a démissionné et WE Charity a annoncé la fin à ses activités au Canada.

- Avec Raymond Filion, TVA Nouvelles