/news/transports
Navigation

COVID-19: Un manque à gagner de 45 M$ pour la Société de transport de l’Outaouais

Coup d'oeil sur cet article

La chute massive du nombre de passagers provoquée par la COVID-19 fera perdre 45 M$ à la Société de transport de l’Outaouais (STO) en 2020 et 2021.

Selon les projections de la STO, l’achalandage aura fondu de plus de la moitié à la fin de l’année en cours, passant de 17 millions à 8,1 millions de passagers. Les prévisions ne sont guère plus optimistes pour 2021, alors que 9,3 millions d’usagers devraient monter à bord des autobus de la société.

La baisse notoire de revenus provenant de cette source crée ainsi des trous béants dans les budgets de l’organisation, soit de 25 M$ en 2020 et de 20 M$ en 2021.

Par ailleurs, les revenus issus de l’achalandage ne représentent plus que 15% de l’enveloppe totale de la STO, comparativement à 28% en 2019.

Ces pertes seront toutefois compensées par des programmes d’aide gouvernementaux d’urgence et une contribution supplémentaire de la Ville de Gatineau. La STO réduira, pour sa part, ses dépenses afin d’équilibrer ses livres comptables.

«La bonification au programme d’aide va permettre à la STO de revenir à une offre de service comparable à 2019 au cours des prochains mois», a déclaré sa présidente, Myriam Nadeau, jeudi, lors de la présentation des prévisions budgétaires.

Les tarifs demeureront relativement stables l’an prochain. L’abonnement mensuel augmentera de 99$ à 100$, mais le coût du laissez-passer unitaire restera fixe à 4$.