/sports/hockey
Navigation

Visite de la maison-bulle des Cataractes

Coup d'oeil sur cet article

Une vingtaine de joueurs des Cataractes de Shawinigan vivent dans une maison-bulle depuis la fin du mois d’août, pour empêcher la COVID-19 de se frayer un chemin dans l’équipe.

• À lire aussi: LHJMQ: une rencontre importante avec la Santé publique

Une salle de jeux vidéo, une pour les études, une cuisine équipée, des chambres individuelles avec télévision. 

Les joueurs des Cataractes sont à l'aise dans leur bulle de la 49e Rue, à Shawinigan, mais ils font le sacrifice des contacts sociaux pour ne pas introduire la COVID-19 dans l'équipe. 

«Tu peux juste aller nulle part. C’est de l’aréna à ici», mentionne le capitaine, Mavrik Bourque, récemment repêché par les Stars de Dallas. 

Ils demeurent dans une maison achetée par le club depuis le camp d'entraînement du mois d'août. L'investissement pour l'isolement? 350 000$. 

«C’est des sacrifices à faire de ne pas voir nos familles, nos blondes, mais on veut devenir des joueurs de hockey, donc on est prêts à faire ces sacrifices-là», poursuit le joueur. 

Ils ont hâte de chausser leurs patins, surtout après une suspension de la saison de trois semaines. 

«On respecte toutes les règles imaginables pour être certains de protéger notre monde. Je pense qu’on mérite de jouer», souligne pour sa part le directeur général, Martin Mondou. 

Une rencontre avait lieu jeudi entre la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et la Santé publique pour statuer sur la suite de la saison.