/sports/hockey
Navigation

Victor Olofsson encore plus dangereux avec les Sabres l’an prochain?

Victor Olofsson
Photo d'archives, AFP Victor Olofsson

Coup d'oeil sur cet article

Victor Olofsson a connu une excellente première saison dans la Ligue nationale de hockey, mais il croit pouvoir être encore plus dangereux en 2020-2021. Avec un nouveau contrat en poche, il sera probablement sorti de sa zone de confort l’an prochain. 

L’athlète de 25 ans s’est récemment entendu avec les Sabres de Buffalo sur les termes d’une prolongation de contrat de deux ans et 6,1 M$. Il est d’avis que cette entente est parfaite puisqu’il n’a pas encore joué de saison complète au plus haut niveau, COVID-19 oblige.

Une belle preuve de maturité de la part d’un joueur qui a tout de même récolté 42 points en 54 matchs et qui a été sélectionné aussi tard qu’en septième ronde au repêchage de 2014.

«C’est ce pour quoi je travaille depuis le début de ma vie. C’est un sentiment incroyable, a-t-il mentionné au quotidien Buffalo News, vendredi. D’abord, c’est un très bon contrat et ça change presque ma vie, mais en même temps, je sais que je peux faire encore mieux. [...] Nous bâtissons quelque chose de bien ici, alors c’est un bon début à mon parcours.»

Olofsson a été plus utilisé du côté gauche chez les Sabres, mais avec l’arrivée de Taylor Hall et la présence de Jeff Skinner, il pourrait être appelé à effectuer la transition vers l’aile droite afin d’avoir une place de choix sur les deux premiers trios.

Il n’y a pas joué depuis ses années en Ligue élite de Suède, mais il a indiqué qu’il s’y sentait à l'aise puisque c’est sa position de choix en avantage numérique.

«Je crois que je suis une plus grande menace à l’aile droite, a indiqué Olofsson. Ça va peut-être être plus difficile du côté défensif, mais je suis confortable à l’idée de jouer du côté de mon revers. J’aime beaucoup jouer comme ailier droit.»

Enfin de taille?

Pour la première fois depuis bien des années, les Sabres semblent avoir une attaque qui pourrait faire peur aux défensives de la ligue. Les arrivées de Hall et d’Eric Staal y jouent pour beaucoup.

Olofsson, lui, espère pouvoir continuer à progresser défensivement, lui qui a prouvé qu’il était un franc-tireur aguerri dans la Ligue nationale de hockey en inscrivant 20 buts à sa saison recrue.

«Je veux devenir un meilleur joueur dans les deux sens de la patinoire. Je crois que j’ai beaucoup amélioré la partie défensive de mon jeu l’an dernier et que c’est quelque chose dont je pourrais être fier. Je veux devenir meilleur offensivement aussi», a-t-il avoué, mentionnant le jeu à cinq contre cinq parmi les éléments à perfectionner.