/news/politics
Navigation

Financement politique: les conservateurs dominent leurs adversaires

Coup d'oeil sur cet article

Les conservateurs restent les grands champions du financement politique sur la scène fédérale, fracassant un nouveau record avec plus de 5,6 M$ de dons dans le dernier trimestre contre 3,1 M$ pour les libéraux de Justin Trudeau. 

La course au leadership qui s’est soldée par la victoire d’Erin O’Toole aura en effet été très bonne pour les finances du Parti conservateur, peut-on conclure des chiffres publiés récemment par Élections Canada pour la période allant de juillet à septembre.

À l’exception de l’été 2019, une année électorale, le Parti conservateur n’avait jamais atteint un montant aussi élevé en saison estivale depuis qu’il est retourné sur les banquettes de l’opposition, en 2015.

Avec 3,1 M$ en contributions, le Parti libéral continue, lui, de payer le prix de la COVID-19, qui a été dure pour la formation politique.

En effet, durant la même période en 2018, la dernière année non électorale, les libéraux avaient réussi à récolter presque 3,8 M$.

Au moins, les donateurs libéraux ont été légèrement plus généreux que durant le dernier trimestre, au plus fort de la pandémie, alors que moins de 2,9 M$ avaient été récoltés.

Pour ce qui est du NPD de Jagmeet Singh, qui était passé sous la barre du million lors des premiers mois de la crise sanitaire, la caisse du parti a encaissé 1,3 M$ en contributions au cours des mois de juillet, août et septembre.

Le Bloc québécois d’Yves-François Blanchet a pu de son côté récolter tout près de 300 000 $ pendant le dernier trimestre, presque le double par rapport avril, mai et juin.