/weekend
Navigation

Recettes et chansons: Marc Hervieux plonge dans ses souvenirs

Marc Hervieux
Photo Julien Faugère

Coup d'oeil sur cet article

Marc Hervieux a vécu en confinement une période de nostalgie. Les souvenirs retrouvés et remontant à la surface lui ont permis de créer un nouvel album et un livre où il se raconte en chansons, en anecdotes et en recettes.

Bon vivant ! se retrouvera sur les tablettes le 5 novembre et l’opus Nostalgia suivra le lendemain.

Le chanteur l’admet. Il ne pensait jamais qu’il écrirait un livre. Jamais. Ce qui suscite, chez lui, un énorme sentiment de fierté.

«J’avais envie de raconter des anecdotes, des voyages, des histoires de famille et rattacher ça à des recettes, parce que j’aime beaucoup ça, cuisinier. J’ai adoré faire ce livre», a-t-il déclaré lors d’un entretien.

Marc Hervieux précise qu’il a un front de bœuf et qu’il aime attaquer des projets impossibles à réaliser.

«J’ai regardé des centaines de livres de recettes. J’ai fait des piles avec ceux que j’aimais le plus visuellement et il y en avait plusieurs édités par Flammarion Québec. J’ai décidé d’aller les voir en premier avec une proposition et on m’a donné, à ma grande surprise, le feu vert», a-t-il relaté.

Simples

C’était il y a quatre ans. Occupé par différents projets, il n’avait pas le temps de se lancer dans l’écriture de ce livre. Jusqu’à ce qu’il reçoive un courriel de sa maison d’édition, en avril dernier, lui indiquant que le prétexte d’être trop occupé, avec le confinement, n’existait plus.

«Je ne savais pas trop par où commencer. J’étais un peu tétanisé. J’ai commencé à élaborer un plan dans ma tête et un jour, deux mois plus tard, je me suis assis et j’ai écrit de 9 h à 22 h. J’hésitais à envoyer les premières lignes à mon éditeur. J’étais convaincu que ce n’était pas assez bon et que ça ne fonctionnerait pas», a-t-il raconté.

Il a fini par appuyer sur la touche «envoyer», et à 7 h, le lendemain, il recevait un courriel lui indiquant qu’il était dans la bonne direction. 

Marc Hervieux a fait toutes les recettes que l’on retrouve dans le livre Bon vivant ! Des recettes qui sont associées à des moments de vie, de plaisir et de bonheur. Il en a fait 40 en quatre jours.

«Elles sont très faciles à faire. Je voulais que ça soit simple, comme les gens me connaissent», a-t-il expliqué.

Nostalgie

Les 14 chansons de l’opus Nostalgia ont aussi vu le jour en pandémie. Le chanteur a vu deux projets d’album se retrouver sur la glace et les mois de mars et d’avril ont fait remonter des souvenirs nostalgiques d’une autre époque.

«Je me suis retrouvé dans les souvenirs de mon enfance, dans le boudoir de l’appartement de la rue Valois, dans Hochelaga-Maisonneuve. On voulait faire jouer le gros stéréo en bois, mais on n’avait pas de disques. On faisait jouer ceux de mes parents. Ces souvenirs m’ont donné envie de reprendre ces chansons et créer du réconfort», a-t-il confié.

On retrouve des chansons popularisées par Elvis, Aznavour, Neil Diamond, Lou Rawls, Perry Como, Dalida et Engelbert Humperdinck. Il en a retenu 14.

«J’ai choisi de les faire dans leur version originale afin qu’elles collent aux souvenirs de mon enfance. Je ne me voyais pas les réinventer en leur donnant une twist 2020», a-t-il expliqué.

Marc Hervieux s’est permis un peu de liberté avec Can’t Help Falling in Love d’Elvis, dont sa mère était folle. Il a repris l’idée mise en ligne sur sa page Facebook, au début de la pandémie, où il a exécuté ce succès du King avec ses filles, Cloé, Loïane et Maxime. Elles accompagnent à nouveau papa sur Nostalgia.

«C’est quelque chose qui ne serait pas arrivé sans l’existence de cette pandémie», a-t-il déclaré, content d’avoir pu immortaliser ce moment unique sur son dixième album.