/weekend
Navigation

Photos souvenirs : Garou

Chaque semaine, Le Journal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste, par le biais de quelques photos souvenirs

ART-RENTRÉE-TVA
Photo d'archives, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

La gueule de l’emploi  

ART-RENTRÉE-TVA
Photo d'archives, Le Journal de Québec

Première carte de visite de Garou, en 1998. Le jeune chanteur de 25 ans né à Sherbrooke, bercé par la musique dès son plus jeune âge à la maison et qui avait fondé trois ans plus tôt le groupe The Untouchables, entamait le plus important tournant de sa carrière, après avoir décroché le rôle du bossu Quasimodo, amoureux de la belle Esmeralda, dans la production Notre-Dame de Paris.

 

Propulsé par Quasimodo 

ART-RENTRÉE-TVA
Photo d'archives, Le Journal de Québec

Décembre 1999. Garou et Luc Plamondon, lors des répétitions du spectacle Notre-Dame de Paris, qui s’amenait à Montréal, après l’énorme succès connu en France. L’auteur avait découvert le chanteur quelques années plus tôt, alors qu’il chantait avec son groupe The Untouchables. Lors de l’audition, Garou avait ému tout le monde. Malgré ses six pieds quatre et sa minceur de l’époque, recroquevillé, il incarnait tout à fait le triste Quasimodo.

 

Au Cirque du soleil 

ART-RENTRÉE-TVA
Photo courtoisie, Cirque du Soleil

Il y a près de dix ans, Garou participait au méga spectacle du Cirque du Soleil, Zarkana (de François Girard), une sorte d’opéra rock acrobatique, présenté en grande première au Radio City Music Hall de New York. Entouré de 75 artistes, le chanteur interprétait le personnage principal de Zark, un magicien ayant perdu ses pouvoirs, plongé dans un monde bizarre habité par des créatures irréelles. 

Pas si Seul 

ART-RENTRÉE-TVA
Photo d'archives

Le chanteur et son manager, René Angélil, lors de la sortie de son premier album solo Seul, à l’automne 2000. Ce dernier bouleversa la carrière du chanteur, lui prodiguant mille conseils et lui ouvrant toutes les portes. Grâce à cette complicité qui dura 8 ans, Garou enregistra notamment le méga succès Sous le vent avec Céline Dion qui tournera en boucle sur toutes les radios de France et du Québec. 

Tous les honneurs 

ART-RENTRÉE-TVA
Photo d'archives

Il y a 20 ans, lors du Gala de l’Adisq en 2001 au théâtre St-Denis. Cette année-là, Garou remportait quatre Félix pour l’Album de l’année, le meilleur vendeur, l’Artiste québécois s’étant le plus illustré hors Québec et l’Interprète masculin de l’année. Un an plus tôt, il avait entamé sa carrière solo et lancé l’album Seul sur lequel se trouve Sous le vent, le fameux duo avec Céline Dion.


Garou a terminé sa deuxième aventure à La Voix, au Québec, aux côtés de Marc Dupré, Cœur de pirate, Pierre Lapointe et Charles Lafortune. Le coach a aussi été de la version française The Voice durant quatre ans..

Le chanteur a lancé l’album Garou Soul City en 2019, sur lequel il reprend de gros succès du label Motown comme My girl, You can’t hurry love, Reach out (I’ll be there), Dancing in the street, Papa was a rollin’ stone.

Le confinement a permis à Garou « d’apprendre à ne rien faire », lui qui a toujours vécu à 300 à l’heure. Il a notamment pu profiter de sa maison de campagne, en Estrie.