/finance/business
Navigation

Une infopublicité d’au moins 200 000$ US financée par l’État

Gwyneth Paltrow est venue vanter la « qualité » de ses produits controversés

Gwyneth Paltrow
Capture d'écran C2 Montréal Gwyneth Paltrow, la PDG de Goop, était l’invitée de la conférence C2 Montréal, vendredi. On la voit ici chez elle.

Coup d'oeil sur cet article

« Le plus important pour moi, c’est la qualité. Je ne mettrais jamais quelque chose sur le marché qui n’est pas efficace », a lancé la PDG de Goop, Gwyneth Paltrow, vendredi, lors de l’événement C2 En ligne 2020. 

Elle s’est défendue en vidéoconférence de ne viser que les privilégiés avec ses produits « souvent dans la fourchette de 100 à 200 $ ». 

« La qualité de nos matières premières est si élevée, nous avons tellement de produits botaniques dans nos produits », a-t-elle martelé. 

On ne compte pourtant plus les études qui tendent à montrer que tout ça n’est que de la frime. 

« Nous sommes conscients [que c’est cher], nous aimerions inviter plus de gens dans notre monde du bien-être. Nos produits sont très chers parce qu’ils fonctionnent », a-t-elle ajouté. 

Mme Paltrow est l’égérie de la mouvance « bien-être », ou selfcare, et vend entre autres des crèmes « nourrissantes » pour le visage en format 50 ml à 130 $ l’unité. 

Elle est plus connue pour ses nombreux produits controversés, comme la chandelle. « Ceci sent comme mon vagin » à 104 $ ou encore un « œuf vaginal » aux prétendus bienfaits pour la santé. 

2 millions $ en fonds public

L’actrice connue pour ses nombreux rôles dans des films hollywoodiens était l’invitée de la célèbre conférence C2 Montréal qui, pandémie oblige, a migré sur le web cette année.

L’événement a tout de même obtenu plus de 2 millions $ en fonds public, comme l’an passé : 850 000 $ de Québec, 600 000 $ de la Ville de Montréal et 750 000 $ d’Ottawa, en plus de 40 000 $ de la Caisse de dépôt et placement. 

Le tarif de Mme Paltrow est d’au moins 200 000 $ US par événement, selon le site de l’agence All American Entertainment (AAE), et ce, que ce soit en présentiel ou en ligne.

C2 a aussi invité l’actrice et activiste Jane Fonda plus tôt ce mois-ci. 

« J’essaye de m’entourer de gens qui m’inspirent à tous les niveaux », a notamment professé celle qui demande de 50 000 $ à 100 000 $ US pour un événement virtuel, toujours selon l’AAE.

Les privilèges

Gwyneth Paltrow s’est donc entretenue une heure avec l’animatrice Anne-Marie Withenshaw, vendredi. L’entretien diffusé en ligne pour les clients de C2 avait été préenregistré. 

« Je pense qu’il est tellement important que nous nous montrions aimants. C’est ça, pour moi, le selfcare. Les meilleurs éléments de bien-être sont gratuits : respirer, méditer, marcher, boire de l’eau, tout est gratuit », a-t-elle soutenu. 

En 2014, l’entrepreneure plusieurs fois millionnaire avait affirmé sans rire que l’eau a des sentiments.

« Pour sortir quelqu’un d’une situation dramatique comme la maladie ou l’itinérance, je crois qu’on doit d’abord montrer un intérêt pour la santé et l’amour », a-t-elle lancé. 

« N’importe qui peut participer au selfcare en prenant un moment pour se connecter avec soi-même, pour être conscient s’il dit la vérité ou non dans une situation », a-t-elle enchaîné.