/news/currentevents
Navigation

Nuit d'horreur à Québec: «C’est hallucinant, terrifiant», dit Labeaume

Le maire de Québec a «l’impression de rejouer dans un vieux film», celui de l’attentat à la mosquée

Coup d'oeil sur cet article

«On a été plongés dans une nuit d’horreur.» L’attaque meurtrière dans le Vieux-Québec a heurté la capitale en plein cœur et a ravivé de douloureux souvenirs de la tuerie de la mosquée en 2017.

• À lire aussi: Nuit d’horreur à Québec: tout ce que vous devez savoir présentement

• À lire aussi: Nuit d'horreur à Québec: l'identité du suspect maintenant connue

• À lire aussi: Horreur à Québec: «Les mots me manquent pour décrire une telle tragédie», déclare François Legault

Le maire de Québec était visiblement ébranlé, dimanche, au lendemain de l’attaque à l’arme blanche qui a tué deux résidents de Québec et en a blessé cinq autres. Il n’a pu s’empêcher de se remémorer le choc vécu en 2017 lors de la tragédie de la mosquée. 

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a exprimé sa tristesse devant l’attaque qui a été perpétrée à Québec et a offert ses condoléances aux familles des victimes.
Photo Didier Debusschère
Le maire de Québec, Régis Labeaume, a exprimé sa tristesse devant l’attaque qui a été perpétrée à Québec et a offert ses condoléances aux familles des victimes.

«Ce matin, j’ai la nette impression de rejouer dans un vieux film. Un film dont l’action se déroulait à la mosquée de Québec. C’est hallucinant, terrifiant, cela dépasse l’entendement», a-t-il exprimé, l’air grave.

  • Écoutez la chronique de Caroline St-Hilaire à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:

Photo Didier Debusschère

À ses côtés, le chef de police, Robert Pigeon, a narré avec le plus de détails possible la folle cavale qui s’est déroulée le soir de l’Halloween. «On a été plongés dans une nuit d’horreur», a-t-il lancé, lui aussi secoué, après une nuit sans sommeil.

Guilbault «dévastée»

Photo Didier Debusschère

La vice-première ministre et ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, également responsable du dossier de la sécurité publique, a aussi eu une courte nuit, étant en lien constant avec les autorités.

«J’ai été dévastée, comme tout le monde», a-t-elle laissé tomber. 

Photo Agence QMI, Guy Martel

«J’ai vécu un certain soulagement au moment de l’arrestation qui a mis un terme à cette traque. Ça me rappelle le douloureux épisode de la mosquée. Je partage la douleur des survivants et nous sommes en soutien à ceux qui sont en première loge de cette tragédie.»

Photo Agence QMI, Guy Martel

Des condoléances relayées par le maire, le chef de l’opposition, Jean-François Gosselin, le chef de police et le député fédéral de Québec, Jean-Yves Duclos, de même que par les deux premiers ministres Justin Trudeau et François Legault.

Santé mentale

Régis Labeaume a insisté sur le caractère isolé de l’attaque. «Il est difficile de prévoir les conséquences de la folie découlant visiblement de problèmes de santé mentale.»

Il s’inquiète de nouveau des répercussions de plus en plus visibles des problèmes de santé mentale.

Photo Didier Debusschère

Il a de plus plaidé pour l’ajout de ressources et appelé à une discussion pancanadienne sur la question. Les maladies psychologiques sont la plus grave menace à la sécurité des villes, a-t-il répété.

Le chef de l’opposition, Jean-François Gosselin, a abondé dans le même sens que le maire. «On en parle de plus en plus. On va devoir arrêter d’en parler et trouver des solutions pour que ça se règle.»

La ministre Guilbault a manifesté son soutien à cette cause. «C’est un problème, un enjeu majeur, qui a été trop longtemps et trop souvent oublié. [...] C’est un enjeu dont on est tout à fait conscient et sur lequel on travaille. C’est un problème des grandes villes. Il faut avoir la réflexion tous ensemble.»

Elle a indiqué que du soutien psychologique pour toute personne qui pourrait en avoir besoin. 

Photo Agence QMI, Guy Martel

Les policiers qui ont participé à l’opération de samedi soir ont assisté à des scènes «atroces», a souligné le directeur du Service de police, qui a assuré que les équipes d’aide sont déployées sur le terrain et que les policiers pourront en bénéficier. 

Ce qu’ils ont dit  

Photo Didier Debusschère

​«C’est un geste isolé. Cela ne remet pas en question le fait que cette ville est l’une des plus sécuritaires au monde.»

— Régis Labeaume, maire de Québec


«Cela nous plonge dans l’horreur. D’autant plus que dimanche, on est passés d’une journée festive d’Halloween avec nos enfants, nos familles, nos voisins à cette nuit d’horreur dans notre ville de Québec qu’on aime tant, qui est si sécuritaire et paisible normalement.»

— Geneviève Guilbault, vice-première ministre du Québec

APPEL À TOUS      

Vous détenez de l’information sur la terrible attaque survenue à Québec, dans la nuit de samedi à dimanche? 

Contactez-nous à l’adresse jdm-scoop@quebecormedia.com.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.