/news/currentevents
Navigation

Nuit d'horreur à Québec: son désir de tuer était connu

Le suspect a été formellement accusé de deux meurtres prémédités et de cinq tentatives de meurtre

Coup d'oeil sur cet article

L’homme de 24 ans accusé d’avoir perpétré la sanglante attaque au sabre japonais dans les rues du Vieux-Québec, samedi soir, avait des problèmes de santé mentale connus. Il avait déjà affirmé à un médecin son désir de tuer. 

• À lire aussi: Nuit d’horreur à Québec: tout ce que vous devez savoir présentement

• À lire aussi: Nuit d'horreur à Québec: les gestes du tueur étaient «prémédités»

• À lire aussi: Horreur à Québec: «Les mots me manquent pour décrire une telle tragédie», déclare François Legault

• À lire aussi: Nuit d’horreur à Québec: un cauchemar éveillé

Armé d’une épée de style katana, Carl Girouard a froidement assassiné deux citoyens de Québec, en plus d’en blesser cinq autres au cœur du quartier historique. 

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

L'accusé Carl Girouard
Photo courtoisie
L'accusé Carl Girouard

Cette folie meurtrière, le jeune homme la mûrissait depuis plusieurs années. 

En 2014, il avait verbalisé ses envies de tuer des gens dans un contexte médical.      

  • Pierre Nantel s'est entretenu avec le journaliste Nicolas Saillant, sur QUB radio:    

L’appartement de Carl Girouard a été perquisitionné à Sainte-Thérèse, sur la Rive-Nord de Montréal. Des policiers lourdement armés ont participé à l’opération.
Photo Ben Pelosse
L’appartement de Carl Girouard a été perquisitionné à Sainte-Thérèse, sur la Rive-Nord de Montréal. Des policiers lourdement armés ont participé à l’opération.

Ces informations, d’abord dévoilées par notre Bureau d’enquête, ont été confirmées par le chef du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), Robert Pigeon.    

  • Écoutez la chronique de Geneviève Pettersen avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

Bien que le suspect semble avoir choisi ses victimes au hasard, le geste était «prémédité» et l’intention était de faire le plus de victimes possible, a mentionné le chef Pigeon.  

Peu bavard

Il a d’ailleurs été accusé formellement de deux meurtres au premier degré et de cinq tentatives de meurtre.  

Le suspect a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche par les policiers de Québec.
Photo Agence QMI, Marc Vallières
Le suspect a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche par les policiers de Québec.

«Je cherche un médecin traitant», a affirmé son avocat, Benoît Labrecque, en s’adressant au juge de la Cour du Québec, Michel Boudreault. 

Cheveux longs et vêtu d’un polo ainsi que d’un masque qui lui couvrait le visage, Girouard n’a pas prononcé un seul mot durant sa très courte comparution par vidéoconférence au palais de justice de Québec. 

Une ordonnance de non-publication a été déposée afin de protéger l’identité des blessés.    

  • Écoutez la chronique de Félix Séguin avec Richard Martineau sur QUB radio:    

Aucune demande d’évaluation psychiatrique n’a été formulée. Le dossier a été remis à jeudi.  

Selon nos informations, Girouard a également été peu bavard durant son interrogatoire à la centrale de police de Québec, où il était accompagné d’un psychologue. Le jeune homme n’a pas d’antécédent criminel. 

Sa mère traumatisée

Sa mère, qui réside à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, dans les Laurentides, a brièvement confié au Journal être «sous le choc» et qu’elle vivait «un traumatisme».  

La résidence familiale du suspect à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, dans les Laurentides.
Photo Martin Alarie
La résidence familiale du suspect à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, dans les Laurentides.

«C’est du bien bon monde. C’est épouvantable, ce qui arrive», a dit une voisine qui a préféré ne pas révéler son identité. 

Girouard résidait dans un appartement de la place Brosseau, à Sainte-Thérèse, sur la Rive-Nord de Montréal depuis mars. 

Photo Martin Alarie

Le meurtrier allégué menait une vie tranquille. Il s’agit d’un jeune homme énergique, selon des connaissances, mais qui a peu d’amis. 

Photo Martin Alarie

Comme un fantôme

Il existe aussi peu d’informations à son sujet sur les réseaux sociaux. Un vrai fantôme. 

Photo Ben Pelosse

Durant toute la journée, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont fouillé son appartement à la recherche de preuves.  

Le déploiement policier a commencé avant 4 h hier matin.  

Selon la concierge de l’immeuble où vivait Girouard, le suspect ne semblait pas particulièrement affecté par des problèmes de santé mentale. Elle l’a décrit comme un jeune homme «poli» et «gentil».  

  • Écoutez la concierge de l'immeuble, Line Duhamel avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

Photo Ben Pelosse

 Le katana  

Photo tirée d'Amazon
  • Sabre japonais               
  • Arme blanche à un seul tranchant de plus de 60 cm  
  • Lame très tranchante  
  • Se porte à la ceinture               
  • Léger (800 gr)  
  • Conçu initialement pour le combat  
  • Popularisé en Amérique du Nord après la Seconde Guerre mondiale  
  • Arme qui n’est pas prohibée au Québec ou au Canada               
  • Arme tranchante achetée surtout à des fins décoratives ou de tradition par les experts en sabres               
  • Disponible sur des sites web spécialisés et également sur Amazon   

Recherche : Jérôme Gagnon, Le Journal de Québec

Source : Pascal Landry, instructeur en maniement du sabre à Shinkendo Québec

APPEL À TOUS                   

Vous détenez de l’information sur la terrible attaque survenue à Québec, dans la nuit de samedi à dimanche? 

Contactez-nous à l’adresse jdm-scoop@quebecormedia.com.