/news/currentevents
Navigation

Persuadée d'avoir croisé le tueur après la découverte d'un «bain de sang»

Coup d'oeil sur cet article

Une résidente du Vieux-Québec qui a découvert un corps dans un bain de sang est persuadée d’avoir croisé la route du suspect quelques minutes plus tôt à bord de sa voiture.

• À lire aussi: Nuit d'horreur à Québec: les gestes du tueur étaient «prémédités»

• À lire aussi: Nuit d'horreur à Québec: l'identité du suspect et des victimes maintenant connue, perquisition en cours à Sainte-Thérèse

• À lire aussi: Nuit d’horreur à Québec: tout ce que vous devez savoir présentement

Vers 22h15 samedi soir, alors qu’elle tentait de trouver un stationnement, Sonia Bédard a aperçu un homme vêtu de noir qui marchait rapidement et qui semblait distrait.

«C’était quelqu’un assez mince, tout en noir, qui marchait d’un pas très rapide. Je me suis dit que j’allais ralentir parce qu’il ne se souciait pas que j’arrivais, moi, en voiture, il a continué de traverser», raconte Mme Bédard.

C’est après avoir garé son véhicule sur la rue des Remparts que la dame a découvert un corps ensanglanté tout près d’elle, celui de Suzanne Clermont, 61 ans.

«Je débarque de l’auto et je l’ai devant moi. Je baisse la tête et je constate que je suis à un mètre d’un bain de sang au sol. Le corps est ensanglanté», se souvient la résidente du Vieux-Québec.

Mme Bédard est convaincue que l’homme au pas agité qui venait de quitter la rue des Remparts est celui qui a attaqué à l’aide d’un sabre japonais la victime qui gisait au sol devant elle, à peine quelques minutes plus tôt.

«Je n’ai presque pas de doute que le gars qui est passé devant moi, c’était lui», dit-elle.

Des manœuvres de réanimation auraient été faites auprès de la victime, mais il était déjà trop tard, note Mme Bédard.

APPEL À TOUS 


Vous détenez de l’information sur la terrible attaque survenue à Québec dans la nuit de samedi à dimanche? 

Contactez-nous à l’adresse jdm-scoop@quebecormedia.com.