/finance/business
Navigation

Des cosmétiques 100% d’ici depuis 40 ans

L’entreprise des Laurentides Maison Clayton Shagal s’est taillé une belle place dans le marché de l’esthétique

GEN - LES COSMÉTIQUES CLAYTON SHAGAL
Photo Martin Alarie Bien qu’elle soit toujours active dans l’organisation, Lyse Denommé, présidente et cofondatrice de la Maison Clayton Shagal, peut compter sur ses enfants, Mélany Renaud, vice-présidente gestion, et Robert Renaud, vice-président opérations et production, pour assurer la relève.

Coup d'oeil sur cet article

La Maison Clayton Shagal, une entreprise familiale, concocte depuis bientôt 40 ans des produits cosmétiques unisexes fabriqués entièrement au Québec.

À l’aube de cet anniversaire, Lyse Denommé, présidente et cofondatrice, constate tout le chemin parcouru depuis le lancement, en 1982, de cette marque haut de gamme de produits cosmétiques.  

« Si on retourne en arrière, nous étions des manufacturiers de vêtements, mais on commençait à faire face à la concurrence de l’Asie. Une amie nous a parlé d’une crème et cela nous a intéressés. Nous avons fait nos recherches et nous avons visité des laboratoires. On voulait avoir les produits les plus naturels possible », se rappelle Mme Denommé qui a cofondé l’entreprise avec Daniel Renaud. 

La relève familiale est aujourd’hui assurée par Mélany Renaud et son frère, Robert, qui occupent des postes-clés dans l’entreprise.

L’aventure a débuté par le développement d’un gel collagène qui est toujours parmi les meilleurs vendeurs de la gamme de produits. 

Au fil des ans, La Maison Clayton Shagal, qui possède son siège social à Mirabel, s’est taillé une place enviable au Québec grâce aux professionnels en soins de la peau qui utilisent et vendent les produits dans leur salon. 

« On a commencé à prendre de l’expansion au Québec et par la suite, on est allé en Ontario et dans le reste du Canada pour finalement percer aux États-Unis. Nous avons connu un développement progressif », a relaté Mélany Renaud, v.- p. gestion et avocate de profession.  

L’entreprise québécoise a poursuivi sa croissance à l’échelle internationale. Ses produits sont vendus dans plusieurs pays d’Europe et d’Asie.   

« Lorsque nous avons démarré, nous faisions affaire avec un laboratoire externe. L’emballage se faisait à la maison par ma mère. Maintenant, la fabrication, les recettes, l’emballage, l’expédition sont assurés à partir du siège social », a ajouté Mme Renaud. 

Recherche et développement

L’entreprise embauche une trentaine d’employés et de collaborateurs. 

« On est toujours en recherche et développement. On est à l’écoute de notre réseau. On a toujours continué de croître. On travaille à réinventer la compagnie tout en gardant nos piliers, qui sont d’offrir des produits correspondant à un très haut standard de qualité », a dit Mme Renaud. 

En mai 2020, en pleine pandémie, l’entreprise a inauguré son site transactionnel qui permet au grand public d’acheter les produits directement auprès du fabricant et non plus seulement par le biais de salons d’esthétique, de spas, d’instituts et de cliniques. Toutefois, pour rester fidèle à ces partenaires, la Maison offre une ristourne aux esthéticiennes qui réfèrent l’achat en ligne à leurs clients. 

« On est en discussion avec différents distributeurs pour développer de nouveaux marchés. Il y a encore beaucoup de pays qu’on aimerait développer. Parallèlement à cela, c’est sûr qu’on veut faire rayonner encore davantage la marque au Québec. Pour nous, c’est une priorité. On considère qu’on a encore un vaste marché à conquérir ici », a poursuivi Mme Renaud.  

Malgré la COVID-19, l’entreprise a embauché cinq nouvelles personnes pour soutenir la nouvelle structure qui a été mise en place pour assurer la pérennité de la Maison.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.