/news/provincial
Navigation

Nuit d'horreur: tristesse, incrédulité et incompréhension dans le Vieux-Québec

Nuit d'horreur: tristesse, incrédulité et incompréhension dans le Vieux-Québec
PHOTO AGENCE QMI/TVA NOUVELLES, ANDRÉ PAQUETTE

Coup d'oeil sur cet article

Moins de 48 heures après les évènements tragiques survenus samedi soir, des citoyens du Vieux-Québec, incrédules, cherchent encore à comprendre pourquoi leur quartier «si paisible» a été la cible du meurtrier.

• À lire aussi: Québec investit 100 M$ de plus en santé mentale

• À lire aussi: Nuit d'horreur à Québec: son désir de tuer était connu

«C’est une grande tristesse. C’est un acte gratuit qui s’est passé dans un quartier généralement calme. On est profondément choqués. La rapidité avec laquelle c’est arrivé... C’est quelqu’un de l’extérieur. Je ne sais pas pourquoi il était dans notre quartier, pourquoi [le Vieux-Québec] a été visé», a réagi le président du conseil de quartier du Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire, Alain Samson.  

Le président du conseil de quartier du Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire, Alain Samson.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
Le président du conseil de quartier du Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire, Alain Samson.

M. Samson se demande, comme bien d’autres, s’il y a un lien entre la tenue médiévale de l’accusé, originaire de la Rive-Nord de Montréal, et sa cavale sanglante avec un sabre japonais dans la vieille ville fortifiée.  

«Il y a toute une symbolique. Les enquêtes pourront nous démontrer exactement ce qui s’est passé. Il est arrivé à côté du Château Frontenac, c’est un symbole... Il était déguisé, avec une épée. Il était probablement en état de crise, j’imagine.» 

• À lire aussi: Une chasse à l’homme insoutenable de 2h30

Michel Masse, du Comité des citoyens du Vieux-Québec, parle d’une «catastrophe» survenue dans un quartier réputé pour sa tranquillité.  

«C’est un quartier touristique, mais aussi résidentiel. Les gens oublient qu’il y a des gens qui y résident. C’est un quartier très paisible, les gens se côtoient, se connaissent et fraternisent ensemble. Ce n’est pas un évènement auquel on s’attend dans un quartier paisible du centre-ville», a-t-il commenté lundi en entrevue.  

Des impacts sur le sentiment de sécurité? 

Ce dernier ne croit pas que cet «acte isolé» va laisser des traces à long terme sur le sentiment de sécurité qui habite les gens du Vieux-Québec. Il ne croit pas non plus que les gestes barbares d’un seul individu effraieront les touristes quand la crise sanitaire sera terminée et que les visiteurs étrangers pourront revenir.  

• À lire aussi: Attaques meurtrières: présence policière accrue et soutien psychologique pour le retour en classe dans le Vieux-Québec

«C’est certain que dans les premiers jours, tout le monde est sous le choc. Les gens sont bouleversés, mais c’est un acte isolé. Je ne pense que ça change la perception de tranquillité du quartier à long terme, pas plus que l’incident à la mosquée, il y a quelques années, n’a changé quoi que ce soit au niveau du tourisme. Au contraire, les années qui ont suivi ont été de grandes années de fréquentation touristique à Québec.» 

L’industrie touristique sous le choc 

L’Office du tourisme de Québec (OTQ) a réagi, lundi matin, par voie de communiqué, déplorant ce «drame qui nous a tous choqués» et qui affecte notamment le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), en deuil de son directeur des communications et du marketing, François Duchesne. Le MNBAQ est un partenaire de l’OTQ.  

• À lire aussi: Nuit d'horreur à Québec: des vigiles organisées pour les deux victimes

«Chers amis du Musée, nous sommes tous derrière vous pour vous soutenir dans cette terrible épreuve», a déclaré le directeur de l’OTQ, Benoît Pigeon. Quant aux impacts de cette tragédie sur l’industrie du tourisme, M. Pigeon réaffirme haut et fort que la Ville de Québec demeure «l’une des plus sécuritaires au monde» et il rappelle que cet acte isolé aurait pu se produire dans n’importe quelle autre ville.  

APPEL À TOUS               

Vous détenez de l’information sur la terrible attaque survenue à Québec dans la nuit de samedi à dimanche? Contactez-nous à l’adresse jdm-scoop@quebecormedia.com.