/word/usa/election2020
Navigation

Élections américaines: 3 raisons pour lesquelles nous pourrions attendre longtemps avant de connaître le réel gagnant

Coup d'oeil sur cet article

Il pourrait s’écouler plusieurs jours – voire des semaines – avant de connaître qui de Joe Biden ou Donald Trump, deviendra le 46e président des États-Unis. 

• À lire aussi: Présidentielle 2020: des appels automatiques pour dire à des Américains de «rester à la maison»

• À lire aussi: [EN DIRECT] Présidentielle 2020: suivez la soirée électorale américaine

• À lire aussi: Présidentielle 2020: François Legault refuse de se prononcer, l’opposition souhaite Joe Biden

Mais pourquoi? 

Tout d’abord, le décompte ne se termine jamais le jour même de l’élection. Le délai maximal pour comptabiliser tous les votes est établi par chaque État: de deux jours au Delaware à plus d’un mois en Californie. 

Lorsque les médias annoncent les candidats gagnants, État par État, ils le font à l’aide de décomptes partiels. Lorsqu’un candidat prend une sérieuse avance sur son plus proche adversaire, ils peuvent ainsi prédire le gagnant et annoncer sa victoire. 

L’enjeu ne se trouve donc pas là. Les éléments suivants permettent de clarifier la situation qui guette nos voisins du Sud et qui pourrait les plonger dans des semaines d’incertitude politique.    

  • Le nombre important de votes par courrier   

8 jours avant le scrutin, plus de 70 millions d’Américains avaient déjà voté par anticipation, selon U.S. Elections Project. Encore plus, 33 États avaient surpassé leur total de vote préélectoral de 2016. 

Tout ça est peut-être encourageant pour la démocratie, mais ces dizaines de millions d’enveloppes devront être manipulées par des officiels avant que chaque vote soit comptabilisé. De nombreuses étapes doivent être minutieusement observées afin de s’assurer de la légitimité de chaque bulletin. 

AFP

AFP

En plus, les conditions à respecter pour que les votes par anticipation comptent diffèrent dans chaque État. Le moment auquel ils doivent être reçus et envoyés varie, tout comme la journée lors de laquelle ils peuvent être comptabilisés. Cette infographie interactive de CNN résume très bien la chose

Dans 23 États, le vote par anticipation est légitime s’il est envoyé – et non reçu – au maximum le jour de l’élection. Bref, recevoir et compter tous ces bulletins prendra du temps, tout comme la certification du résultat électoral.    

  • Les courses serrées dans certains États clés   

Si les sondages disent vrai et que Biden prend une avance convaincante, tôt en soirée, dans des États importants, l’annonce d’un vainqueur pourrait se faire plus tôt qu’on le pense. 

En Pennsylvanie, par exemple, 1,8 million des 2,9 millions de demandes de vote par anticipation provenaient de membres du Parti démocrate. 1,6 million ont été retournés par les démocrates, contre 586 000 par les républicains, selon les données de Politico. 

AFP

Si les partisans de Trump votent massivement en personne mardi, les résultats pourraient favoriser Trump tôt en soirée, rendant donc le décompte des votes par anticipation crucial afin de déterminer le réel vainqueur. En Pennsylvanie, on prévoit que ce décompte sera terminé vendredi au maximum. 

Donc, si Biden prend une avance confortable dans ces États et que les membres du parti démocrate ont réellement voté pour leur candidat, nous pourrions connaître le gagnant assez tôt. 

Si la situation inverse se produit ou que les courses sont très serrées, il faudra être patient.    

  • Une possible contestation des résultats par Trump   

Si vous avez suivi la campagne électorale américaine, vous avez entendu le président marteler que le vote par courrier est une source inquiétante de fraude. 

Ces déclarations incendiaires ont été réfutées des dizaines de fois par des experts au cours de la campagne. 

Fin septembre, le New York Times a publié un reportage-choc dans lequel il est établi que ces déclarations du président ont une utilité bien calculée par son équipe: celle de mettre la table pour défier les résultats devant la justice. 

AFP

Si les résultats le désavantagent, il pourrait rapidement les remettre en question, tout comme la légitimité de la victoire de Biden. 

Rappelons-nous que Trump a mentionné, à de nombreuses occasions, que s’il s’incline devant Biden, il refuserait de céder le pouvoir de façon civilisée. 

Préparez-vous à une soirée haute en rebondissements. 

Pour tout savoir sur les élections américaines, suivez notre couverture en direct.