/news/politics
Navigation

Tuerie dans le Vieux-Québec: une minute de silence au Salon bleu

Tuerie dans le Vieux-Québec: une minute de silence au Salon bleu
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Les élus ont respecté une minute de silence en hommage aux victimes de l’attaque sanglante qui a fait deux morts et cinq blessés samedi soir, à Québec.

• À lire aussi: Nuit d’horreur à Québec: tout ce que vous devez savoir

• À lire aussi: «Prends soin de nous tous»

Prenant la parole peu auparavant, le premier ministre François Legault a réitéré qu’il demeure impossible d’éviter tous les drames violents.  

«Mais on peut en sauver, on peut être capable de prendre en charge des personnes. Puis, oui, il y a des maladies qui se soignent, oui, ça vaut la peine de faire des efforts. Donc, je pense qu'on a tous une responsabilité, ici, à ce que la santé mentale, ça soit davantage une priorité au Québec, au moins autant que la santé physique», a-t-il déclaré au Salon bleu.  

La chef parlementaire de Québec solidaire, Manon Massé, a abondé dans le même sens. «En fait, à Suzanne et François, nous leur devons de répondre à l'appel du maire Labeaume, a-t-elle déclaré. Nous leur devons de braquer tous nos projecteurs sur la santé mentale des Québécoises et des Québécois, trop longtemps négligée. Nous ne pouvons plus nier qu'il y a une crise de santé mentale, nous ne pouvons plus attendre que des gens perdent la vie avant d'agir.» 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.