/entertainment/music
Navigation

Autumn in Quebec: la capitale mise en vedette dans un clip

Steve Barakatt lance Autumn in Quebec à l’échelle mondiale

Steve Barakatt
Capture d'écran Le compositeur Steve Barakatt s’est produit dans un Vieux-Québec désert lors du tournage du clip de la chanson Autumn in Quebec (The Landscape).

Coup d'oeil sur cet article

Au piano, dans un Vieux-Québec désert, le compositeur Steve Barakatt interprète Autumn in Quebec. Une pièce et un clip qu’il lance à l’échelle planétaire.

Le pianiste et compositeur de Québec a enregistré une toute nouvelle version de cette pièce que l’on retrouvait sur son album Someday, Somewhere, lancé en 2016.

« J’ai eu cette idée en marchant dans la ville, lorsque je suis revenu de mon confinement de cinq mois au Liban. On vit une période assez stressante et j’avais envie d’offrir quelque chose d’ici qui pouvait inspirer les gens. Je trouvais que c’était une belle façon d’offrir aux gens d’ici et d’ailleurs une partie de la magie automnale de Québec », a-t-il indiqué, lors d’un entretien téléphonique.

Steve Barakatt a beaucoup joué cette pièce instrumentale en concert. Il a eu envie d’en faire une nouvelle version parce qu’Autumn in Quebec (The Landscape) a évolué au fil des interprétations.

Le clip a été tourné, il y a un mois, dans les environs du Château Frontenac.

« C’est aussi une occasion pour montrer ma ville natale, mon milieu de vie et mon environnement à mon public », a expliqué celui qui a signé, il y a quelques mois, une entente de distribution mondiale avec Universal Music Middle East & North Africa.

Le clip a été tourné tôt le matin au début du mois d’octobre. Un piano avait été installé à quelques pas du Château Frontenac et de la terrasse Dufferin. On voit aussi le compositeur marcher dans les environs à travers des images tournées dans un Vieux-Québec désert. 

« Ça reflète bien notre époque et la réalité d’aujourd’hui. C’est rare que l’on vit la même chose à peu près en même temps », a-t-il fait remarquer.

Lumière et réconfort 

Vivant au cœur du Vieux-Québec, Steve Barakatt souhaite amener un peu de réconfort en ce temps de pandémie. Le lancement de sa nouvelle chanson et de son clip arrive quelques jours après la tuerie de l’Halloween de Québec.

« On en a plus que besoin. Pas juste ici, mais dans le monde en général. Nous, les musiciens, nous sommes là pour apporter du positif. Mon objectif, avec cette pièce, est d’amener de l’espoir et de la lumière dans une période sombre. Toutes mes pensées vont vers les victimes. Nous sommes tous touchés d’une façon directe ou indirecte », a-t-il dit.

Une attaque s’est produite dans un secteur qu’il marche tous les jours. 

« C’est notre quartier. Ma fille, samedi soir, a passé l’Halloween dans ce secteur avec des amis et des parents. Elle est arrivée à la maison quelques minutes avant que ça se produise », a-t-il laissé tomber.