/lifestyle/food
Navigation

10 spiritueux aux herbes distillés au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Après le gin et le whisky qui sommeillent en barriques, nos distillateurs se lancent dans les liqueurs aux herbes, une tendance qu’on avait hâte de voir arriver. 

Dans la lignée des pastis, absinthe, chartreuse, gentiane, sans oublier les crèmes de menthe, voilà que s’amène toute une panoplie de produits québécois, parfaits pour accompagner nos pistaches salées à l’apéro ou servir de digestif à la fin de la soirée ! 

Joual Vert, de L’Absintherie des Cantons 

Photo courtoisie

Distillé selon une recette française du XIXe siècle, le Joual Vert est une liqueur d’absinthe telle qu’en dégustait Baudelaire. Diluée de 3 à 4 volumes d’eau versée goutte à goutte sur un sucre déposé sur une cuillère trouée, elle révèle son mystère, entre amertume et douceur. 

68 % d’alcool.

Angélique, Distillerie Les Subversifs 

Photo courtoisie

Comme un thé bien sucré, la liqueur Angélique allie la sensation tannique du yerba mate à la douceur du thé du Labrador et de la racine d’angélique. À déguster telle quelle ou sous forme de thé glacé, grâce à l’ajout d’eau plate ou pétillante, et de quelques glaçons. 

24 % d’alcool.

Shàmàn, de la Maison Sivo 

Photo courtoisie

Unique et envoûtant, c’est ainsi qu’on décrit le Shàmàn. Inspirée d’une recette antique des monastères de Bavière et vieillie en fût de whisky, cette liqueur aux herbes amères présente une rondeur anisée et un petit goût de réglisse. Très agréable en shooters. 

36 % d’alcool.

Courailleuse, de la Distillerie Fils du Roy 

Photo courtoisie

Spiritueux sec élaboré à partir de plusieurs herbes médicinales, dont l’absinthe, Courailleuse est légèrement amer tout en présentant une rondeur anisée de réglisse noire. Se boit dilué avec de l’eau ou pas, et un peu de sucre au goût. 

72 % d’alcool.

Amernoir, de Les Spiritueux Iberville 

Photo courtoisie

Inspiré de la liqueur italienne amaro, ce digestif est concocté à partir d’un assemblage d’herbes et d’épices, dont le poivre des dunes. En plus de ses saveurs herbacées, on y retrouve des notes de cacao et de café, de cannelle et d’orange. 

31 % d’alcool.

Rosemont Pastis de Montréal, de la Distillerie de Montréal   

Photo courtoisie

C’est l’anis vert qui donne à ce Pastis de Montréal sa couleur verte. En le versant sur un glaçon, on active la molécule qui lui donne son aspect trouble. On dit alors que le pastis « louche » ! Riche en saveur, cette liqueur est composée d’herbes comme le fenouil, la badiane, l’anis étoilé et la réglisse. 

50 % d’alcool.

Nuage de menthe, de la Distillerie Côte des Saints 

Photo courtoisie

Aux saveurs très naturelles, cette crème de menthe met très bien en valeur le goût de la menthe poivrée, dont la sensation tannique équilibre le côté sucré. Parfait en digestif, en coulis sur des desserts, ou même pour parfumer la crème fouettée ! 

24 % d’alcool.

Lily, de la Distillerie du Fjord 

Photo courtoisie

Élaborée à partir de feuilles de framboisier, sumac vinaigrier, bourgeons de peuplier baumier vanillé et thé du Labrador, la liqueur Lily présente des notes mentholées et vanillées. À surveiller, une variation saisonnière de la Lily qui sortira sous peu. 

► 25 % d’alcool.

Tundra, de Station 22 

Photo courtoisie

Comme tous les gins, le Tundra est aromatisé de genévrier. Ce nouveau produit a la particularité d’être distillé avec une eau de source du Grand Nord, et de mettre en valeur plusieurs herbes de la toundra, lui conférant une douceur légèrement fruitée. 

► 40 % d’alcool.

Les Îles, de Les Îles 

Photo courtoisie

Liqueur amère à base de gentiane, Les Îles offre une saveur d’orange amère et de pamplemousse, légèrement vanillée. Naturel et complexe, son bouquet de saveurs en fait une base parfaite pour de délicieux cocktails ou pour dégustation telle quelle. 

► 15 % d’alcool.

50 meilleurs vins de 2020 à moins de 20$