/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: les centres de glisse et de plein air ouverts cet hiver au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois auront droit à un hiver pratiquement normal, malgré la COVID-19, alors que les centres de glisse et les centres de plein air seront ouverts au même titre que les stations de ski.

• À lire aussi: Un hiver différent dans le parc national de la Gaspésie

Les relais et les refuges membres du grand réseau de sentiers de motoneige seront aussi accessibles aux motoneigistes.  

  • Écoutez l'analyse de Rémi Nadeau et Caroline St-Hilaire avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

Le gouvernement Legault a ainsi confirmé vendredi que les centres de glisse pourront opérer pourvu qu’ils respectent les mesures sanitaires, comme le contrôle de l’achalandage, la mise en place de zones distinctes pour la prise, la remise, le nettoyage et la désinfection des chambres à air.

Les centres de plein air voués au ski de fond, à la raquette ou à la randonnée hivernale devront également déployer des mesures sanitaires, mais ils seront eux aussi accessibles pour permettre aux Québécois de sortir de la maison et de respirer le grand air.

Selon le gouvernement, «les refuges de ski de fond pourront être accessibles, peu importe le palier d'alerte de la région, mais avec un contrôle de l'achalandage et une fréquence de nettoyage et de désinfection augmentée et ajustée en fonction de la fréquentation. Ces orientations seront les mêmes pour les refuges de motoneige», a-t-on précisé par communiqué.

Tous ces attraits touristiques devront se conformer au Plan de sécurité sanitaire COVID-19 et, à l’instar des stations de ski qui ont obtenu plus tôt le feu vert de Québec pour ouvrir cet hiver, les centres de glisse, les centres de plein air et les relais de motoneige ne pourront pas permettre l’accès au chalet ou aux services aux clients provenant des zones rouges.

De plus, le port du couvre-visage de type cache-cou sera nécessaire même pour une activité extérieure et, évidemment, la distanciation dans les files d'attente sera de mise.

«Nos partenaires ont travaillé fort, en collaboration avec la Direction générale de santé publique, afin d'élaborer des mesures qui permettront aux gens de fréquenter leurs installations en toute sécurité, et je les en félicite», a dit la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, rappelant que les stations de ski seront également ouvertes.

«L'ouverture des centres de glisse et de plein air est une excellente nouvelle! Toutes et tous auront l'occasion de passer du bon temps et de faire de l'activité physique à l'extérieur en visitant nos sites québécois, a indiqué pour sa part la ministre déléguée à l'Éducation, Isabelle Charest. Que ce soit le ski de fond, la randonnée, la raquette ou le fatbike, les façons d'être actifs en hiver sont nombreuses.»