/weekend
Navigation

Movember à l’honneur

Coup d'oeil sur cet article

Le mois de novembre fait tout juste son entrée, il est donc important de souligner que la campagne annuelle Movember, maintenant depuis 2007 au Canada, bat son plein ! Le fait que cette année, la moustache demeurera discrète derrière le masque ne doit pas minimiser l’importance de continuer à faire la promotion de la santé masculine. C’est pourquoi les « Mo Bros » et les « Mo Sisters » sont invité.e.s à s’impliquer !

Le concept

Né d’un pari entre amis, le mouvement Movember a pris de l’ampleur au fil des ans, s’associant avec des partenaires, notamment dans la lutte du cancer de la prostate. 

Il faut savoir que le mouvement Movember ne concentre pas ses efforts uniquement dans la lutte du cancer de la prostate, mais également dans la santé mentale des hommes, la prévention du suicide ainsi que le cancer testiculaire.  

Avec la pandémie actuelle, Movember a recueilli des données sur l’impact de la COVID-19 dans les relations sociales. La recherche, menée par le Centre de recherche sociale, nous apprend que :   

  • 4 Canadiens sur 10 disent que personne ne leur a demandé comment ils se débrouillaient pendant la pandémie de la COVID-19.    
  • 25 % des hommes canadiens n’ont pas fait signe à leurs amis ou leur famille, comparativement à 13 % chez les femmes.    
  • Les hommes plus âgés en tant que groupe sont les plus susceptibles d’avoir connu un lien social plus faible, 57 % des hommes canadiens âgés de 45 ans et plus ont déclaré se sentir moins connectés à leurs amis et leur famille depuis l’éclosion de la COVID-19.    
  • Les Canadiens sont plus susceptibles de se renseigner sur comment leurs amies (femmes) et leur famille s’en sortent depuis le début de la pandémie de la COVID-19 qu’ils ne le sont pour leurs amis (hommes).        

Source : Movember Canada, 2 novembre 2020

Se renseigner = s’outiller

Naturellement on pourrait croire que le Movember « genre » la santé – celle des hommes –, mais pourquoi ne pas plutôt saisir cette occasion pour se renseigner sur les cancers de la prostate et testiculaire... indépendamment de son identité de genre ? Mieux renseigné.e.s équivaut à être plus conscient.e.s donc plus en mesure de s’impliquer et d’aller chercher de l’aide. 

La santé, c’est l’affaire de tous.tes !

Alors que ce soit pour recueillir des dons, pour faire preuve de solidarité ou encore simplement pour organiser un mo-ment, prenez le temps de vous informer quant à ces problématiques de santé mentale et physique.


Pour de plus amples renseignements, vous pouvez visiter :