/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Frédérick De Grandpré

Chaque semaine dans son cahier Weekend, Le Journal de Montréal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste ainsi que quelques photos souvenirs.

Frédérick De Grandpré
Photo courtoisie, Julie Beauchemin

Coup d'oeil sur cet article

Premier grand rôle 

Frédérick De Grandpré
Photo d'archives

En 2002, un premier grand rôle dans le film de Micheline Lanctôt, Le Piège d’Issoudun, celui d’un policier qui ramène une femme (Sylvie Drapeau) en état de choc à la maison, sans savoir qu’elle vient de tuer ses deux enfants et qu’elle veut mourir. Il avait auparavant joué dans le film américain Snake Eyes, de Brian de Palma, aux côtés de Nicolas Cage.

Rôle marquant

Frédérick De Grandpré
Photo d'archives

Dans la peau – et les vêtements d’époque – de Mac Cloutier, Le Négociateur, aux côtés de la comédienne Bénédicte Décary (District 31, L’échappée) sa copine dans la série scénarisée par Danielle Dansereau, inspirée de la carrière de Claude Poirier. C’était en 2005, il y a 15 ans, et le comédien en était déjà à son quinzième rôle à la télé. Suivront plusieurs autres.

Le chanteur

Frédérick De Grandpré
Photo d'archives

Lors du lancement de son second album, en 2006, sur lequel Frédérick reprend des classiques de la chanson francophone. L’année précédente, il avait reçu le Félix du meilleur album jazz pour son premier album, Un martini pour Noël (C’est l’hiver, Noël blanc) vendu à plus de 35 000 exemplaires et qui lui avait permis de faire les premières parties de Pat Boone’s et du Tommy Dorsey Orchestra, au Québec.

Premières entrevues

Frédérick De Grandpré
Photo d'archives

Au début des années 2000, le beau gars natif de Saint-Nicolas (Lévis), diplômé de l’École nationale de théâtre en 1996, était déjà connu du grand public pour ses rôles télé, notamment dans Fortier, l’Or et Quadra, minisérie dans laquelle il campait un voyou repenti, ayant rendu quadriplégique le commis d’un dépanneur. Viendront une panoplie d’autres rôles, dont celui, récent, de Christian dans Mémoires vives, à Radio-Canada.

Mac Cloutier

Frédérick De Grandpré
Photo d'archives

Une rencontre mémorable avec le vrai négociateur. En 2005, Frédérick décrochait le rôle-titre dans la série Le Négociateur, basée sur la carrière de Claude Poirier (photo), série qui s’échelonna jusqu’en 2008 à TVA. Évitant le piège de vouloir imiter l’inimitable chroniqueur judiciaire, le comédien remporta pour ce rôle le prix Artis du meilleur rôle masculin téléséries, en 2009. 


Le comédien s’est récemment joint à l’équipe de District 31, dans la peau de Francis Garand, le mari de la lieutenante Gabrielle Simard (Geneviève Brouillette), un gars de la construction qui a emprunté de l’argent aux Italiens. Son personnage s’est pointé au moment de l’enquête sur l’enlèvement de la fille de Gabrielle.

L’acteur est de la distribution du film La Cordonnière qui doit être tourné cet automne. Il jouera le rôle de Thomas Dufresne dans l’histoire de Victoire Du Saut, la fondatrice de la cordonnerie à l’origine de la fortune de la famille Dufresne (château Dufresne), qui tombera follement amoureuse de son voisin Georges-Noël Dufresne, marié et de 20 ans son aîné, mais épousera plutôt son fils Thomas, avec qui elle aura plusieurs enfants. Un triangle amoureux signé François Bouvier (Les matins infidèles, La Bolduc).

Frédérick, qui est aussi chanteur, présente régulièrement des spectacles intimes accompagné de ses musiciens, où il revisite les grandes chansons françaises avec sa touche de crooner, un univers swing et jazzy. Voir sa page Facebook pour des dates à venir.