/news/coronavirus
Navigation

Des chapiteaux géants comme mesure temporaire en temps de COVID-19

Des chapiteaux géants comme mesure temporaire en temps de COVID-19
Photo Agence QMI, Stéphane Sinclair

Coup d'oeil sur cet article

Deux immenses chapiteaux sont en construction à l'hôpital de Saint-Eustache et à celui de Saint-Jérôme afin d'y transférer des personnes nécessitant une hospitalisation à la suite d'une chirurgie. On prévoit ainsi libérer de l'espace dans les bâtiments existants pour les patients atteints de la COVID-19.

«Cela aura certainement un impact positif sur nos listes d’attente. Rappelons que nous souhaitons délaisser le moins de services possible, et ce, même si la pandémie actuelle nous sollicite grandement», a mentionné dans un communiqué la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, Rosemonde Landry.

L'objectif du CISSS des Laurentides est que la population continue d'avoir accès aux soins pour des chirurgies, des diagnostics, des examens et des consultations diverses, en plus de recevoir des patients atteints de la COVID-19.

«Le but est d’accueillir plus aisément les patients nécessitant une hospitalisation, dont ceux présentant des symptômes de la COVID-19», a expliqué Mme Landry. Les deux chapiteaux vont également permettre une meilleure distanciation entre les patients.

Des lits supplémentaires

Soixante-deux lits supplémentaires seront disponibles dans le complexe d'hospitalisation rapide de l'hôpital de Saint-Eustache alors que celui de Saint-Jérôme en comprendra 57 de plus.

«Le coût d’un complexe est approximativement de 19 M$ pour la structure et sa construction intérieure (comprenant les taxes, les honoraires professionnels, la conception, etc.) auquel s’ajoutent 8,8 M$ pour les équipements nécessaires aux soins et au bien-être des usagers», a précisé Mélanie Laroche, porte-parole au CISSS.

Les deux complexes temporaires, dont les structures sont recouvertes de toile, devraient être prêts au mois de décembre.

Pas assez de personnel

Le syndicat des employés est reconnaissant la démarche qui va permettre d'augmenter l'offre de lits pour les patients, mais explique que cela ne viendra pas régler le manque de personnel.

«C'est certain qu'on est d'accord avec ça, mais on est en pénurie de personnel. Il y a énormément d'absences depuis mars dernier pour toutes sortes de raisons», a expliqué Dominic Presseault, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Laurentides en santé et en services sociaux (CSN). Ce dernier a ajouté que le gouvernement va devoir revoir les conditions de travail des employés de la santé pour attirer plus de travailleurs dans le domaine.

«On a beau augmenter le nombre de lits, mais si on n'augmente pas le nombre d'employés, on ne va pas régler le problème», a lancé M. Presseault.

Les deux constructions ont été autorisées pour une utilisation à court terme. Le CISSS des Laurentides prévoit qu’elles seront utilisées pendant une période de 18 à 24 mois. La toile a une garantie de 25 ans, alors que la structure a une garantie de 50 ans.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres