/finance/business
Navigation

COVID-19: un pont aérien pour les snowbirds qui vont en Floride

Une entreprise permet aux propriétaires de motorisés de se rendre en Floride

VR Plattsburgh
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Une entreprise de transport de la région de Montréal rivalise d’ingéniosité pour permettre aux snowbirds de traverser la frontières avec les États-Unis en nolisant un avion jusqu’à Plattsburgh pour ses clients, tandis que des camionneurs traversent la frontière terrestre avec leur VR grâce à un droit de transport commercial. 

Le renouvellement, mois après mois, de la fermeture de la frontière canado-américaine a poussé certaines entreprises à mettre en place un ingénieux plan pour permettre aux snowbirds de se rendre en Floride avec leur véhicule récréatif. Plusieurs Québécois vivent à l’année dans leur VR, passant l’hiver en Floride et l’été chez nous. 

Les snowbirds peuvent se rendre aux États-Unis grâce à un vol nolisé de l’entreprise KMC pendant que des camionneurs traversent les douanes avec leur VR.
Photo Chantal Poirier
Les snowbirds peuvent se rendre aux États-Unis grâce à un vol nolisé de l’entreprise KMC pendant que des camionneurs traversent les douanes avec leur VR.

Avec la frontière qui n’est pas près d’ouvrir, les full timer croyaient être coincés au Québec durant tout l’hiver. Mais cela, c'était jusqu’à ce que l’entreprise KMC leur offre tout un tour de passe-passe. En vertu d’un droit de transport commercial, des camionneurs de KMC traversent la frontière terrestre avec le VR de clients, tandis que ceux-ci sautent dans un avion nolisé pour se rendre aux États-Unis par la voie des airs. 

  • Écoutez la chronique de Félix Séguin au micro de Richard Martineau sur QUB radio:

Un vol de 15 minutes

S’il a fallu beaucoup de préparation pour KMC avant d’offrir ce pont aérien, le processus, pour les clients, est d’une surprenante simplicité. Les propriétaires de VR se rendent à l’aéroport de Saint-Hubert, là où ils laissent leur engin entre les mains de camionneurs professionnels. Pendant que ceux-ci prennent la route vers Plattsburgh, les clients prennent un avion de Chrono aviation, eux aussi en direction de l’aéroport de Plattsburgh, un trajet d’à peine 15 minutes.  

De la même façon que les vols commerciaux, qui se poursuivent entre le Canada et les États-Unis, Chrono aviation peut aussi faire du transport de passagers chez nos voisins. Quant aux camionneurs, puisque le transport commercial est jugé essentiel en temps de pandémie, les douaniers laissent tout simplement passer la marchandise. 

VR Plattsburgh
Photo Chantal Poirier

«On a besoin d’une armée de papier; passeports, billets d’avion, formulaires d’immigration, etc. C’est compliqué, mais c’est faisable», explique Michael Couturier, le propriétaire de KMC. «En 3 heures, le processus est fait au complet», confirme M. Couturier. 

Solution idéale

Une fois à Plattsburgh, les clients reprennent leur motorisé, tandis que les camionneurs montent dans l’avion de 9 places pour revenir à Saint-Hubert. Ceci permet à l’entreprise d’offrir jusqu’à deux voyages de quatre ou cinq VR par jour.  

Le coût de ce tour de passe-passe est de 1000$ pour le transport du VR et de 500$ par billet d’avion, la plupart des clients étant des couples. Steve et sa conjointe ont profité de ce pont aérien, jeudi, à leur plus grand bonheur. 

«Au Québec, il n’y a pu rien à faire. En Floride, il y a plus d’activités, on est moins dans la maison», expliquait le propriétaire d’un motorisé flambant neuf. Avant de s'assurer les services de KMC, Steve s’est assuré que cette façon de faire était «légale» en contactant l’ambassade.  

«On a vérifié et on pouvait faire transporter notre véhicule partout aux États-Unis, c’est la solution idéale», croit Steve, qui affirme que rester au Québec aurait coûté le même prix en frais de remisage et de pneus d’hiver.  

Le couple était sur le point de partir de Saint-Hubert lorsque Le Journal l'a contacté. «Les papiers sont remplis. On a rencontré les douaniers. C’est très bien organisé», remarque-t-il. 

Une fois en possession de leur VR, le couple aura 24 heures pour traverser chaque État sans faire de quarantaine obligatoire. Ils estiment être bien installés en Floride dans trois jours.  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com