/news/transports
Navigation

Labeaume et Bonnardel discutent du tramway

Le projet «au complet» est analysé

text1
Illustration d’archives ville de Québec Le maire de Québec, Régis Labeaume, est resté ferme sur le terminus Le Gendre (illustration) pour le tramway : la Ville ne peut pas le retirer du projet.

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Québec et le ministre des Transports ont commencé à discuter du projet de tramway : le projet « au complet » est analysé, mais le secteur ouest demeure « incontournable », selon Régis Labeaume.

• À lire aussi: «Aucun sens» de couper la portion ouest du tramway

• À lire aussi: Tramway: 98 arbres condamnés sur René-Lévesque

• À lire aussi: Tramway: Geneviève Guilbault se bat contre ses propres électeurs, dit André Fortin

Le maire a indiqué que « le projet au complet » était en discussion entre François Bonnardel et lui. « Mais je vous dis que l’ouest est incontournable. »

Le directeur du Bureau de projet, Daniel Genest, avait martelé mercredi que la Ville de Québec ne pouvait pas se passer du secteur Le Gendre, près du IKEA, notamment en raison de l’achalandage important qu’on y prévoit et de l’espace disponible pour y loger le garage principal du tramway. Jeudi, le maire a rappelé ces arguments.

Guilbault « contre » ses électeurs

L’idée avait été suggérée par la ministre Geneviève Guilbault. À ce sujet, les libéraux lui ont lancé une pique, jeudi.

Selon André Fortin, la ministre « se bat contre ses propres électeurs » de Louis-Hébert en proposant de couper le tronçon ouest du projet.

« C’est la première fois que je vois une députée militer pour l’annulation d’un projet dans sa propre circonscription, des services pour ses propres citoyens », a-t-il lancé en point de presse.

Le maire Labeaume a quant à lui réitéré sa confiance envers M. Bonnardel. « On veut que ça marche. [...] La question est toujours la même : comment aller chercher le maximum de monde pour les mener à un maximum de places avec l’argent qu’il est possible d’avoir ? »

Arbres

Par ailleurs, la Ville a dévoilé les chiffres précis des coupes d’arbres à venir le long du tracé du tramway.

En tout, 651 arbres seront abattus et quelque 1000 autres seront à risque. On espère épargner ceux dont les racines seulement seront affectées par le passage du tramway, mais pour ce faire, il faudra des méthodes innovantes.

La Ville de Québec promet un effort « majeur » de plantation d’arbres au montant de 2,6 millions $ pour le volet tramway seulement, avec l’ajout de 3400 arbres, soit deux arbres remplacés pour un arbre coupé.

Ce ratio grimpe à trois pour un dans le secteur René-Lévesque, où 98 arbres sont condamnés.

D’autre part, la Ville intensifiera ses efforts sur tout son territoire. Elle injectera en plus 30,2 millions $ d’ici 2027 pour la plantation de 100 000 arbres.

— Avec la collaboration de Vincent Larin, Agence QMI

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.