/finance/business
Navigation

Appui de 247 M$ à l’achat local

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault prévoit injecter 247,2 millions $ d’ici la fin de son exercice financier 2022-2023 afin de soutenir la production québécoise et l’achat local.

• À lire aussi: Près de 1,6 milliard $ pour aider les travailleurs et les entreprises

• À lire aussi: Mise à jour économique: 30 G$ de déficits sur trois ans

« La pandémie a mis en lumière l’importance de favoriser l’achat local », écrit le ministère des Finances dans sa mise à jour budgétaire dévoilée jeudi. Que ce soit pour les aliments ou pour soutenir les détaillants d’ici.

La part du lion de l’enveloppe, soit 157,2 millions $, servira à accroître l’autonomie alimentaire du Québec et à appuyer l’industrie serricole. 

Autonomie alimentaire

Le gouvernement mentionne que cet argent sera notamment utilisé pour faire la promotion des aliments produits et transformés ici, à augmenter la productivité des entreprises ainsi qu’à bonifier la production locale. 

Au cours des derniers mois, le gouvernement a souligné à plusieurs reprises l’importance de devenir plus indépendant d’un point de vue alimentaire.

« On veut avoir une plus grande autonomie alimentaire. Ça veut dire avoir plus de produits “faits au Québec”, moins de produits importés. On a été inquiets au cours du printemps de ne plus recevoir entre autres des fruits et des légumes », indiquait en août le premier ministre François Legault.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Aide pour les centres-villes

Des 247 millions $, 50 millions $ serviront à appuyer la relance des centres-villes où plusieurs commerces souffrent des baisses d’achalandage causées notamment par la hausse du télétravail et la chute du tourisme.

L’argent, dont les versements seront répartis sur deux ans, visera à soutenir les commerçants ainsi que les hôteliers. Les grandes lignes de cette initiative seront présentées éventuellement par le ministère de l’Économie.

Le gouvernement souhaite également appuyer les entreprises désirant s’approvisionner davantage chez des fournisseurs québécois. L’objectif est d’améliorer les chaînes d’approvisionnement locales. Dans le cadre de sa mise à jour, Québec dit vouloir investir 40 millions $ sur deux ans. 

Les détails de ce programme seront aussi dévoilés ultérieurement.